En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Vers davantage de réglementation pour l’usage des trottinettes électriques ?

Les trottinettes électriques fleurissent à Paris. La Mairie demande un meilleur encadrement de leur usage au niveau national, et pourquoi pas la création d’un permis ou d’une licence spécifique.

trottinette electrique

Mieux réguler l’usage des trottinettes électriques : tel est l’objectif de la Mairie de Paris. Dimanche 9 septembre, Chistophe Najdovski, adjoint à la Mairie de Paris en charge des transports, expliquait en effet sur FranceInfo vouloir instaurer une « réglementation nationale pour définir la catégorie de ces véhicules ».

Les trottinettes électriques en libre-service sont en effet en plein développement dans la capitale, avec l’arrivée de 3 sociétés sur le marché (Lime, Bird et Bolt). Un mode de déplacement qui peut poser problème puisqu’il implique un partage de la voie publique avec les piétons. En effet, ces deux-roues sont autorisés à rouler sur les trottoirs tant que leur vitesse ne dépasse pas les 6 km/h.

Création d’un permis spécifique

De ce fait, Christophe Najdovski demande « au gouvernement et à l’Etat qu’il puisse avoir un permis accordé par les collectivités, une sorte de licence ». En attendant une potentielle évolution de la législation, l’élu propose aux trois opérateurs existants d’adhérer à une charte de bonne conduite pour ce type de nouveaux véhicules électriques individuels.

Pour rappel, les trottinettes électriques peuvent également circuler à 25 km/h sur les pistes cyclables. Certaines ont même la capacité d’atteindre les 40km/h. Le but est donc de « réguler les déplacements » et d’éviter la sensation « très insécurisante pour les piétons, de voir débouler des véhicules rapides sur les trottoirs ».