En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Comment assurer son quad ?

Ludivine Maggi - mis à jour le

Que ce soit pour parcourir les routes de campagne ou emprunter la voie publique quotidiennement, les quads, tout comme les autres engins motorisés, doivent être assurés. Toutefois, c’est l’usage du conducteur, ainsi que le type de véhicule conduit qui déterminent le niveau de garanties.

Deux catégories de quads (diminutif de « quadricycle à moteur ») existent :

  • les quads homologués « route », conformes à la réglementation des véhicules circulant sur la route, qui peuvent emprunter la voie publique (sauf les autoroutes et les voies rapides) ;
  • les quads non-homologués « route », dont l’usage se fait exclusivement sur les terrains privés, non-ouverts à la circulation publique.

Le quad homologué se distingue du quad non-homologué par son équipement de sécurité : les clignotants, les phares, un compteur, des rétroviseurs, une plaque d’immatriculation, ainsi qu’un freinage intégral au pied regroupant les freins avant et arrière. Si un conducteur souhaite faire homologuer son quad, il suffit de demander à un garagiste d’effectuer les modifications pour le mettre aux normes.

Assurance obligatoire pour les quads non-homologués

Alors que seuls les propriétaires de quads homologués devaient souscrire à une assurance, la Loi sur les véhicules hors route du 2 juin 2009 oblige désormais tous les propriétaires de quads non-autorisés à circuler sur la voie publique à contracter au moins une assurance minimum obligatoire. Également appelée « assurance au tiers », elle comprend la responsabilité civile couvrant les dommages causés à autrui.

assurance-quad

Tout comme pour l’adhésion d’une assurance auto classique, le futur assuré doit fournir une carte grise, un permis de conduire, une pièce d’identité et un relevé d’information, à savoir un résumé de son profil délivrable en 15 jours par son assureur. Cependant, les propriétaires de quads limités à 45 km/h n’ont pas besoin de présenter un permis, seule la détention du Brevet de sécurité routière (BSR) est nécessaire.

Dans le cas de l’adhésion à une assurance pour un quad homologué « route », le propriétaire doit fournir les mêmes pièces justificatives.

Le « tous risques » accessible à tous les types de quad

Bien que l’assurance au tiers soit le minimum requis, un assuré peut aussi faire couvrir son quad (homologué ou non) par une assurance tous risques s’il le désire. Généralement, les compagnies d’assurances proposent toujours des garanties additionnelles en options pour assurer les risques supplémentaires comme le vol, l’incendie ou les dommages corporels du conducteur entre autres. Libre au propriétaire d’y souscrire ou pas, selon l’utilisation et les risques pris.

Calcul de la prime

Tout comme les autres véhicules motorisés, le calcul de la prime à l’assurance s’effectue selon divers critères : la marque et le modèle du quad, le type d’usage (récréatif, compétitif, occasionnel, quotidien…) et le profil de l’assuré (âge, localisation, antécédents…).

Le principe de bonus-malus s’applique pour les assurances quad, tout comme pour les assurances automobiles.

Plus de détails sur ce thème