En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les bons gestes pour rouler avec un porte-vélos


Vous partez en vacances avec vos vélos ? A vous la liberté et les excursions mémorables… à condition de pouvoir bien charger lesdits vélos sur votre voiture au moment du départ ! Voici quelques conseils pour choisir l’équipement le plus adapté et circuler en toute sécurité.

Pour quel porte-vélo opter ?

Pouvoir embarquer des vélos facilement et en toute sécurité, tel est l’objectif lorsqu’on investit dans un porte-vélo. Comment trouver l’équipement qui répond le mieux à ses besoins ? Commencez par faire le point sur les questions suivantes :

  • Le nombre de vélos à transporter : au-delà de 3, une installation avec attelage est souvent recommandée ;
  • Le type de vélos : certaines installations ne conviennent pas à tous les vélos. Par exemple : difficile d’installer un vélo avec des gros pneus sur les rails d’une plateforme ou des vélos enfants sur coffre ou attelage… ;
  • Le poids des vélos : plus ils sont lourds, plus il faudra investir dans une installation robuste ;
  • La fréquence d’utilisation : pour des transports occasionnels, on peut privilégier une installation économique tandis que pour des transports fréquents, mieux vaut miser sur la maniabilité et la qualité ;
  • Et bien sûr, le budget que vous êtes prêt à consacrer.
Astuce Malynx !

Bien évidemment, l’une des premières choses à faire lorsque vous avez repéré un porte-vélos qui vous intéresse est de vérifier la compatibilité avec votre véhicule ! Certains modèles sont tout simplement inadaptés.

Bien choisir le type de fixation

Une fois que vous avez des réponses à ces questions, c’est la fixation du porte-vélos qui devrait vous aider à faire votre choix. Il en existe 3 grands types : sur attelage, sur coffre ou sur toit.

Les porte-vélos sur attelage 

Généralement, ils permettent de transporter jusqu’à 4 vélos. Ce sont les équipements qui offrent le plus de stabilité et de sécurité. Si on dispose d’une boule d’attelage sur son véhicule, l’installation est facile. Le mieux est aussi d’avoir une fonction bascule pour éviter tout problème d’accessibilité du coffre. Les points de vigilance : la visibilité arrière peut être mauvaise et le poids maximal autorisé rapidement atteint.

Les porte-vélos sur coffre (ou hayon)

Ils permettent de transporter 1 à 3 vélos et sont généralement les plus économiques. Ce type de porte-vélos a aussi l’avantage de créer peu de résistance au vent. Le chargement des vélos est facile, en revanche l’installation du porte-vélos peut être plus difficile, puisqu’il faut trouver le bon positionnement et le bon réglage des sangles.

Les porte-vélos sur toit 

Leur gros avantage est qu’ils permettent d’accéder au coffre bien plus facilement et qu’ils offrent une meilleure visibilité arrière. En revanche, il faut faire attention à la hauteur et être particulièrement vigilant sur les entrées de parkings, dans les garages, les souterrains, les ponts etc. De même, à cause de la hauteur, le chargement est souvent plus difficile.

fixation porte velos

Faut-il des accessoires supplémentaires ?

Certains modèles incluent d’office un antivol, mais ce n’est pas systématique. Cet achat est vivement recommandé si votre voiture chargée est amenée à rester stationnée longtemps en extérieur dans des lieux non clos ou sécurisés.

Par ailleurs, si vous choisissez un porte-vélos sur coffre ou sur attelage, sachez que vos phares arrière et votre plaque d’immatriculation doivent rester bien visibles. Si ce n’est pas le cas, il faudra investir dans une plaque supplémentaire et des phares déportés.

Voyager en sécurité avec un porte-vélos

Une fois votre porte-vélos acheté et installé, quelques petits rappels pour prendre la route en toute sécurité :

  • Ne prenez la route que lorsque vous êtes sûr à 100% que la fixation de vos vélos est bien sécurisée ;
  • Respectez toujours la charge maximale autorisée du porte-vélos. Pour les porte-vélos sur toit, veillez aussi à respecter la charge maximale que peut supporter le toit ;
  • En route, gardez un œil sur les vélos ou les bruits qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille et vérifiez à chaque pause la bonne attache du porte-vélos et la tension des éventuelles sangles.
Cet article vous a-t-il été utile ?