En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les voitures autonomes circuleront en prenant en compte les motos

L’association FEMA a obtenu d’intégrer les deux-roues aux tests de voiture autonomes en cours dans toute l’Europe. Un progrès pour la sécurité des motocyclistes.

Une voiture et une moto

Jusqu’alors, au cours des tests d’utilisation des voitures autonomes, les deux-roues n’étaient pas pris en compte. La FEMA (association européenne des usagers à moto) a obtenu la coopération des autorités chargées de l’homologation des véhicules autonomes.

Leur crainte initiale : que l’utilisation de ces véhicules autonomes, comme la Tesla, ne pousse les automobilistes à se reposer sur le système de conduite autonome sans plus faire attention aux motos. Et le risque est grand : jusqu’à présent, les deux-roues n’étaient pas pris en compte par les logiciels de prédiction de trajectoire. En avril 2016, le Conseil européen de la sécurité des transports publiait un rapport relevant les risques liés à l’insuffisance d’aboutissement des systèmes autonomes.

Une préoccupation légitime

La mise au jour de ces problématiques de sécurité a été accélérée par un accident survenu en Norvège à la fin 2016. Un motocycliste avait été impliqué, au même titre que 2 voitures et une Tesla. Cet incident a permis à de nombreuses associations de motocyclistes d’appuyer leur démonstration sur le manque de sécurité de ces véhicules autonomes. Il a également été demandé à Tesla de retirer l’expression « pilote automatique » de leurs voitures pour ne plus induire les automobilistes en erreur, leur faisant croire qu’ils n’ont plus à être vigilants.