En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Moto : mortalité élevée malgré des comportements plus responsables

Axa Prévention publie une nouvelle édition de son baromètre Prévention sur les deux-roues motorisés. Si les comportements des conducteurs sont plus responsables, la mortalité demeure élevée.

moto-route

Comment les conducteurs de deux-roues se comportent-ils sur la route ? Dans son dernier baromètre, Axa Prévention note une amélioration des comportements, avec des motards et scootéristes « moins nombreux à prendre des risques qu’il y a 4 ans ». Ils sont ainsi :

  • 24% à ne pas mettre leur clignotant (contre 38% en 2014) ;
  • 39% à rouler à 65 km/h en ville (vs 49%) ;
  • 11% à téléphoner (vs 21%) ;
  • 21% à rouler à 160-170 km/h sur autoroute (vs 32%) ;

L’étude révèle également une certaine amélioration « concernant l’équipement ». Les conducteurs sont désormais 77% à porter des vêtements adéquats, contre 53% en 2014. En revanche, les enfants ne sont pas aussi bien équipés que les adultes.

Une mortalité toujours élevée

Ces progrès demeurent pour autant relatifs. Les conducteurs de motos et scooters ont été les plus touchés par la hausse de la mortalité. Selon la Sécurité routière, 669 d’entre eux ont perdu la vie en 2017, soit une hausse de 9%. 43% des chutes mortelles à moto ont eu lieu dans un tournant et 42% des conducteurs, toutes cylindrées confondues, reconnaissent s’y sentir en insécurité.

Sans surprise, la vitesse est la première cause de mortalité pour les conducteurs de deux-roues. 76% des sondés avouent faire des excès. D’après l’étude, les conducteurs de motos lourdes (plus de 125 cc) en commettent toutefois plus que les conducteurs de motos légères (50 à 125cc), à 86% contre 65%.