En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Moto et beau temps : les conseils pour conduire bien protégé

La fin du mois de mars a marqué le retour du beau temps, avec des températures quasi estivales. L’occasion pour certains de ressortir un scooter ou une moto laissée au garage pour l’hiver. Voici quelques conseils pour rouler protégé et dans de bonnes conditions.

Moto

Avec des températures variant entre 22 et 25 degrés sur la moitié sud de la France et des records dans le nord, le jeudi 30 mars était la plus belle journée du mois de mars, qui annonce l’arrivée du printemps et le retour des deux-roues sur les routes. L’association des scootéristes de France livre ses conseils.

Un EPI été pour être protégé en cas de chute

Les EPI (Equipement de Protection Individuelle) n’existent pas que pour le mauvais temps, mais également pour la belle saison. Ils sont souvent composés de tissu de type mesh pour les blousons et manteaux. Ces derniers disposent d’ouvertures réglables par pression ou zip, sur le devant, les aisselles et dans le dos pour l’extraction de l’air.

Au niveau du casque, intégral, jet ou modulable, il faudra bien entendu ouvrir toutes les aérations, conseille Asso Scooter, et ne pas hésiter à rouler écran ouvert, notamment en ville. Cependant, sur route, attention aux insectes si le deux-roues est dépourvu de pare-brise ou si celui-ci est court.

En tissu ou en cuir, les gants d’été sont légers et très souvent non doublés. Cela permettra à la main de se ventiler naturellement. L’absence de doublure peut générer des frottements et donc des ampoules avec la poignée d’accélérateur. La manchette des gants d’été est également souvent courte pour laisser passer l’air.

Combattre chaleur et soleil

Avec le retour du soleil, il est important pour un motard de s’aérer et se ventiler au maximum. Le blouson est à privilégier (précieux allié en cas de chute) pour éviter les brûlures du soleil, que la fraicheur du vent estompera temporairement.

C’est en ville que le besoin de « frais » est le plus crucial, étant donné que la vitesse est réduite et que les arrêts sont nombreux. Asso Scooter recommande ainsi de rechercher les endroits ombragés aux arrêts.

Enfin, pour les personnes à la peau photosensible, il faudra faire attention aux UV, même derrière un écran transparent. L’association conseille de baisser l’écran solaire du casque s’il en est pourvu ou ne pas hésiter à appliquer une crème solaire.