En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Partir à l’étranger avec sa moto

Jihane Bensouda - mis à jour le

Vous êtes motard(e) et vous avez décidé de voyager à l’étranger avec votre bécane ? Soit. Mais avant de prendre la route, vous devez procéder à un certain nombre de vérifications. Pas d’inquiétude, votre comparateur d’assurance moto LeLynx.fr vous accompagne dans vos démarches avant de partir à l’étranger.

Première vérification : votre carte verte

Qu’est-ce que la carte verte ? C’est votre carte internationale d’assurance automobile. Eh oui, même s’il s’agit d’une assurance moto, elle porte le même nom. Plus communément appelée carte verte, elle fait état d’une liste de pays étrangers dans lesquels vous êtes couverts ou non.

Ainsi, sur l’encadré de votre carte verte, vous pouvez voir, en fonction de votre contrat d’assurance moto, des noms de pays barrés, ce qui implique que vous ne serez pas couverts par votre assurance dans ces pays là.

Si le pays dans lequel vous vous rendez ne figure pas sur la liste, prenez la précaution d’appeler votre assureur afin qu’il étende votre contrat à ce pays !

Vérifiez que vous bénéficiez de la garantie assistance

Une des précautions non moins essentielles à prendre avant de voyager dans un pays étranger à moto est de vous assurer que dans votre contrat d’assurance moto, vous disposez bien de la garantie assistance.

En effet, cette garantie est primordiale non seulement pour être dépanné ou remorqué en cas de panne ou d’accident, mais aussi pour vous faire rapatrier en cas de maladie ou de blessure.

En plus de cela, vous devez vérifier l’étendue de l’assistance, et particulièrement les conditions de la garantie rapatriement. Encore une fois, vous pouvez vous mettre d’accord avec votre assureur pour qu’il vous propose des prestations renforcées.

Bien préparer son départ

Vous avez décidé de voyager à moto ? Il est vrai que ce moyen de transport comporte beaucoup d’avantages ! Toutefois, il n’est pas moins vrai qu’il s’accompagne également de contraintes. Notamment, au niveau des bagages que vous aurez à transporter. Car, vous le savez, contrairement à une voiture, il faut faire preuve d’esprit pratique pour ne pas trop charger votre moto.

Pour ce faire, vous devez impérativement disposer les bagages les plus lourds le plus près possible du centre de gravité et les volumes les plus encombrants derrière vous pour limiter la prise au vent. Tout ce que vous mettrez à l’arrière de la selle, sur le porte-bagages par exemple, doit être léger.

Conseils pour bien charger sa moto

Avant votre grand départ, vous devez veiller à ce que :

  • Le poids total maximal autorisé sur votre carte grise soit respecté,
  • Les bagages les plus lourds soient placés sur le réservoir au fond des valises latérales et que le poids soit bien réparti pour conserver l’équilibre de votre moto,
  • La sacoche de réservoir ne gêne pas votre champ de vision,
  • Les bagages et les sacs soient bien fixés sur la moto parce qu’un bagage qui bouge ou glisse est dangereux,
  • L’eau ne s’infiltre pas dans vos bagages en cas de voyage sous la pluie, en utilisant des housses et/ou des sacs particulièrement adaptés,
  • Les suspensions soient réglées en fonction du poids,
  • La distance de sécurité avec le véhicule devant vous soit augmentée car vous aurez besoin d’une distance de freinage à l’arrêt plus longue.

Comment bien voyager à moto ?

Vous vous apprêtez à faire un long voyage et du coup, vous pensez que vous devrez nécessairement charger un peu votre bécane ? Or, vous le savez, un voyage à moto est très différent d’un voyage en voiture, surtout au niveau de la place que vous accorderez à vos bagages et du poids que ceux-ci pèseront sur votre brêle.

Un bon voyage à moto commence par le bon entretien de celle-ci

  • Un petit bidon d’huile d’1 litre, adapté à votre moteur,
  • Les outils nécessaires pour effectuer un changement de roue, le démontage du carénage, un changement de bougie ou le remplacement d’une poignée/pédale,
  • Un kit de réparation de crevaison ou une bombe anti-crevaison,
  • Un outil « universel » de qualité qui fasse au moins tournevis (plat et en croix), canif et pince,
  • Un petit rouleau de scotch résistant à l’eau et aux hydrocarbures,
  • Un morceau de tuyau pour effectuer une vidange / siphonnage de réservoir,
  • Quelques fusibles de rechange et éventuellement une ampoule de phare,
  • De la graisse pour la chaîne.

Le mieux reste d’effectuer une révision totale de votre moto avant de partir en voyage, cela vous évitera d’emporter certains outils cités et du coup, vous permettra de partir plus léger ! Avant votre voyage, n’oubliez pas de vous assurer d’avoir une bonne assurance moto.

Que faire en cas d’accident moto à l’étranger ?

Parce qu’on n’est jamais trop prudent, il faut que vous envisagiez tous les cas de figure. Même les plus catastrophiques, à savoir l’accident de moto à l’étranger !

Histoire de partir l’esprit tranquille, encore faut-il que vous sachiez à quoi vous attendre en cas d’accident, surtout au niveau de votre assurance moto et de votre indemnisation.

Votre bible de voyage à moto : votre carte verte

Avant de partir, scrutez bien votre carte verte, car vous devez vérifier :

  • Que le pays dans lequel vous vous rendez figure sur la liste d’abréviations des pays étrangers, et qu’il n’est pas barré,
  • Que le mandataire désigné au dos de la carte verte, au niveau des noms et adresses des bureaux étrangers qui vont se substituer à votre assureur en cas de problème, est toujours celui en vigueur et que ses coordonnées sont toujours les bonnes.

Les démarches en cas d’accident à l’étranger

En cas d’accident à l’étranger, les démarches ne diffèrent pas vraiment. Ainsi, vous devez adresser votre déclaration, toujours dans les cinq jours suivant l’accident, au Bureau Central Français. Munissez-vous d’un constat amiable européen dont les parties qui vous concernent ont déjà été renseignées afin d’éviter toute erreur due au stress.

Vous devrez évidemment remplir le constat amiable avec l’autre conducteur, et conservez les informations sur son assurance. En matière d’indemnisation, sachez qu’elle peut varier selon les pays. Vous aurez donc bien fait de garder les pièces justificatives, à savoir les factures de réparation et/ou les certificats médicaux.

A l’étranger comme en France, vous êtes dans l’obligation d’obtenir l’accord de votre assureur moto avant de procéder à une quelconque réparation ! LeLynx.fr vous conseille de comparer votre assurance moto, tout comme votre assurance auto sur des comparateurs en ligne.