Il n’y aura pas de contrôle technique en 2022 pour les deux-roues

La mobilisation des motards et fédérations aura payé. Le contrôle technique des deux-roues ne devrait pas être obligatoire en 2022, contrairement aux directives européennes.

Indemnisation moto

Nouveau rebondissement dans l’affaire du contrôle technique des motos et scooters. Ces dernières semaines, la mise en place d’un contrôle technique pour les deux-roues avait été évoquée, en visant un lancement pour 2022. Mais les motards se sont largement mobilisés contre cette mesure.

A la suite d’une rencontre entre le ministère des Transports, le député Sacha Houlié et les deux fédérations françaises de motards, la FFMC (Fédération française des motards en colère) et la FFM (Fédération française de motocyclisme), il a été annoncé que la mesure ne serait pas appliquée en 2022. Selon un communiqué de la FFMC, le gouvernement a reconnu « l’impossibilité de cette mise en place ».

Une obligation européenne

Pour rappel, le contrôle technique des deux-roues est une directive européenne. En ne l’appliquant pas dès 2022, la France pourrait s’exposer à des sanctions financières. « Les services du ministère ont bien saisi les enjeux complexes de ce dossier », a expliqué la FFMC. Ils se tiennent prêts à apporter les arguments nécessaires à Bruxelles en cas de besoin. La Finlande, l’Irlande et les Pays-Bas envisageraient également de renoncer au contrôle technique dès 2022.

Pour les fédérations de motards, le contrôle technique n’est pas justifié pour les deux-roues. Selon elles, l’état mécanique des motos et scooters a un impact très limité sur l’accidentalité et le kilométrage plus limité que pour les autos ne requiert pas un contrôle tous les deux ans.