Contrôle technique moto : il sera obligatoire en 2023

L’obligation de contrôle technique pour les motos devait intervenir en 2022, il est finalement repoussé en 2023. Les associations de motards sont particulièrement remontées.

Indemnisation moto

Après un délai de sept ans, octroyé par l’Union européenne en 2014, la France était contrainte d’accepter un contrôle technique obligatoire pour les deux-roues motorisés. Ces derniers mois, le gouvernement laissait entendre que cette mesure allait bientôt intervenir, sans doute en 2022. Face à la fronde des motards, son entrée en vigueur était finalement mise en suspens.

On sait désormais que l’obligation de contrôle technique pour les motos va intervenir à partir du 1er janvier 2023. Un décret serait en cours de préparation par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). Pour rappel, cet organisme rattaché au ministère de la Transition écologique est chargé de prendre des mesures pour réduire la pollution.

L’accidentalité remise en question

L’argument principal pour instaurer le contrôle technique était sécuritaire : il s’agissait de faire baisser l’accidentalité. D’ailleurs, l’Union européenne avait déclaré que si la France parvenait à réduire le nombre d’accidents, elle serait exempte de la mesure. L’obligation du port de gants, ou encore le nouveau permis moto, devaient permettre d’atteindre ce but. En dépit de ces mesures, le contrôle technique concernera tous les deux-roues français dès 2023.

Les associations telles que la Fédération des motards en colère (FFMC) sont particulièrement opposées à ce contrôle technique. Selon cette dernière, les motards trop bruyants « ont besoin d’éducation, pas de contrôle technique ». De plus elle rappelle que les motards surveillent souvent mieux leur véhicule que les automobilistes, puisqu’un simple défaut d’entretien pourrait mettre en péril leur vie. Reste maintenant à savoir les détails concrets de ce contrôle technique.