En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Va-t-on vers l’interdiction des motos en ville ?


Les motos comme les voitures thermiques seront interdites à la vente en 2040. Mais avant cette date, il est très probable que certaines villes prennent des mesures d’interdiction ou de restriction.

La France interdira la vente de moto dans 20 ans

C’est une mesure qui est passée sans faire plus de bruit que cela : en juin 2019, la France a programmé l’interdiction de la vente de véhicules thermiques dès 2040. Cela veut dire que dans 20 ans au maximum, il ne sera plus possible d’acheter de voiture essence ou diesel, ni même de moto à carburant fossile. D’autres pays ont fait de même : la Norvège dès 2025 ; l’Irlande, la Slovénie et les pays scandinaves dès 2030…

Les vieilles motos interdites à Paris

Depuis le 1er janvier 2019, les motos, scooters, tricycles et quads immatriculés avant le 1er juillet 2004 ont l’interdiction formelle de circuler dans Paris intra-muros. Anne Hidalgo promet également de réfléchir à prohiber en 2024 toutes les motos thermiques immatriculées avant 2017, ce qui rétrécirait encore plus les possibilités. Son objectif annoncé est la fin des deux-roues motorisés en 2030, soit dix ans avant leur interdiction définitive de France.

moto et scooter à paris

Les zones à circulation restreinte

Autre phénomène qui devrait s’intensifier, surtout depuis la vague verte aux élections municipales, c’est la multiplication des zones à circulation restreinte (ZCR) dans les villes. Dans ces zones, la vignette Crit’Air est obligatoire (vous devez la coller sur la fourche de la moto) tout le temps et les deux-roues sont régulièrement interdits lors des pics de pollution. C’est le cas de Lyon, Villeurbanne, Lille, Grenoble, Strasbourg ou encore Toulouse.

Les vignettes Crit’Air pour les motos
Lire l'article

Les motos thermiques bannies des villes

Outre Paris qui a décidé d’interdire les motos en 2024, d’autres villes s’y attaquent. Strasbourg et Grenoble vont interdire les véhicules essence et gazole dès 2025, Bordeaux devrait suivre l’année suivante. La discussion est en cours à Toulon, Rouen, Aix-en-Provence, Saint-Denis, Montreuil, Dijon et Marseille. Enfin, de nombreuses autres communes ont déjà mis en place des zones à faibles émissions (ZFE) où toutes les motos thermiques sont exclues.

Autorisation moto sur autoroute

Des mesures dissuasives contre les motards

Au-delà de la pure et simple interdiction de circuler, les pouvoirs publics pensent à des mesures contraignantes qui pourraient décourager sur le long terme les motards. Citons par exemple les nouveaux radars antibruit Méduse, l’obligation de contrôle technique voulue par l’Union européenne, la tarification des places de stationnement dans les grandes villes, etc. Rien n’est encore figé au niveau de la législation et le débat émergent sur l’interdiction des motos en ville devrait façonner ce qui sera demain l’avenir des deux-roues.

Cet article vous a-t-il été utile ?