En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Motos et scooters : +170% de verbalisations à Paris

Depuis janvier, plus de 233 000 verbalisations de deux-roues ont eu lieu dans la capitale. Cette hausse est une volonté politique de la Ville.

A Paris, le stationnement des motos et des scooters est globalement gratuit. Malgré cela, de nombreux motards se garent à des emplacements interdits. Certains reprochent le manque de places réservées. Quoiqu’il en soit, la mairie de Paris a décidé de sévir en augmentant considérablement le nombre de verbalisations.

Entre le 1er janvier et le 21 août 2019, près de 233 000 verbalisations ont été enregistrées. L’année dernière, au même stade de l’année, on n’en comptait que 86 000. C’est donc une hausse de +170%. Fin 2018, on observait déjà cette multiplication des contrôles, puisque sur l’ensemble de l’année, 48% de PV en plus avaient été infligés.

Le stationnement bientôt payant ?

Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la Ville de Paris, assume entièrement, interviewé par le JDD : « Nous voulons remettre de l’ordre. Nous ne faisons qu’appliquer la loi ». Le stationnement pourrait d’ailleurs devenir bientôt payant, comme pour les automobilistes. A l’approche des municipales, de nombreux élus se sont déclarés en faveur d’une nouvelle redevance.

Parmi les infractions les plus combattues par les autorités, on compte également l’utilisation des couloirs de bus, des pistes cyclables et des trottoirs par les motards. Ces incivilités, qui peuvent être dangereuses, ont entraîné 39 000 verbalisations depuis janvier. Après le combat contre « l’anarchie » des trottinettes, la mairie s’attaque donc aux motos.