En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La mairie de Paris réfléchit au stationnement payant pour les motos

Selon une information du journal Le Parisien, la mairie de Paris a relancé le débat sur le stationnement payant des motos et des scooters dans la capitale. Une étude a été réalisée à l’automne dernier afin de proposer des exemples de tarif.

Après Vincennes et Charenton, la capitale va-t-elle mettre en place le stationnement payant pour les deux-roues ? C’est en tout cas ce que laisse entendre une étude menée par la mairie de Paris et révélée par le journal Le Parisien. Cette mesure serait alors mise en place dans le cadre du forfait post-stationnement (FPS).

Réalisée à l’automne dernier, cette étude révèle que les motos ou scooters stationnés depuis plus de 9h devraient payer 1,50€ par quart d’heure supplémentaire dans le centre de Paris et 1€ en périphérie. L’amende pour non-paiement serait alors de 18€ dans le centre et 12€ en périphérie. Pour les résidents, une carte serait disponible, au tarif de 45€/an ou 90€ pour 3 ans.

Eviter les « motos ventouses »

L’objectif est ici d’enrayer le phénomène des « motos ventouses », c’est-à-dire les deux-roues stationnant pendant de longues périodes à un endroit donné. Cependant, l’idée de faire payer le stationnement des motards avait été réfutée par Anne Hidalgo, la maire de Paris. Cette mesure devrait donc animer les débats lors de la campagne pour les élections municipales l’année prochaine.

Ce document révélé par le quotidien n’est donc pas au programme des mesures à mettre en place dans la capitale. En attendant, les agents de la mairie font appliquer le Code de la route et sanctionnent le stationnement des deux-roues sur les trottoirs d’une amende de 35€ et d’un enlèvement. En 2018, plus de 120 000 verbalisations ont ainsi été recensées.