En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les apprentis motards seront-ils les premiers à pouvoir passer leur permis ?

Les apprentis motards pourraient être les premiers à pouvoir reprendre des leçons ou passer l’examen du permis lors du déconfinement. La conduite à moto implique en effet moins de contraintes sanitaires que pour les voitures.

Permis moto

Les auto-écoles sont fermées dans toute la France depuis la mi-mars. Alors que le déconfinement devrait commencer le 11 mai, quels futurs conducteurs seront les premiers à reprendre les leçons de conduite et à pouvoir passer l’examen du permis ? Probablement les apprentis motards, selon une information BFMTV.

La raison est simple : par rapport aux voitures, les deux-roues impliquent moins de contraintes sanitaires. « Les voitures posent problème à cause de la proximité physique des occupants, l’élève, le moniteur et l’inspecteur », expliquait Patrice Bessone, président du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) Éducation routière. Selon ce dernier, les cours et examens de moto pourraient ainsi reprendre entre le 11 et le 24 mai, mais la prudence reste de mise.

Des règles à respecter

Les professionnels doivent toutefois plancher sur les conditions de reprise des cours et examens moto avant toute date officielle. « Il faudra nettoyer les motos entre chaque élève et leur demander de ne pas enlever leurs gants », expliquait à BFMTV Pascal Wolf, représentant de l’AFDM (Association pour la formation des motards). Ce temps pour le nettoyage devrait par conséquent réduire la durée des leçons.

Mais d’autres problèmes inquiètent les professionnels. D’une part, l’épreuve théorique du permis moto a évolué en mars et n’a pas eu le temps d’être bien préparée. « Nous ne disposons que de 50 séries de questionnaires pour la moto, quand il y en a plus de 300 pour la voiture, ce n’est pas suffisant », estime Pierre Malexis, coordinateur à l’AFDM. Par ailleurs, la situation financière des moto-écoles comme auto-écoles pourrait être très délicate à l’issue du confinement et certaines pourraient être contraintes de mettre la clé sous la porte.

Tout savoir sur le nouveau permis moto 2020
Lire l'article