En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Bien choisir sa moto école

Bénédicte Le Ménahèze - mis à jour le

Comme pour une auto-école, il est tentant de choisir la plus proche ou celle qui affiche les tarifs les plus attractifs… mais attention, ce n’est pas toujours un gage de qualité !

Il est essentiel de pratiquer le bouche-à-oreille que ce soit auprès de motards confirmés ou d’élèves aux abords de l’école. Regarder ensuite si l’on retrouve le logo de l’Association pour la Formation des Motards, il est apposé sur les moto écoles qui répondent à leur cahier des charges qui est à la fois rigoureux et complet concernant les équipements, le plateau ou encore le nombre d’élèves par moniteurs.

  • Concernant le plateau, il faut vérifier qu’il n’est pas situé trop loin de l’école, qu’il est bien large et surtout, bien entretenu.
  • Une petite vérification de l’état des motos ne fait pas de mal et peut renseigner sur la qualité d’entretien pratiquée dans cette moto école.
  • Vérifiez la fréquence des sessions d’examen, sachant que l’idéal est d’une par semaine, ainsi que les délais entre l’épreuve du plateau et l’épreuve en circulation qui ne doit pas dépasser les quinze jours.

Tarifs et choix de forfaits

Se méfier des multitudes d’offres alléchantes inscrites sur les motos écoles. L’important étant de connaître la répartition des coûts et l’utilisation faite des sommes versées. Il faut que le prix inscrit inclue l’ensemble des sommes à payer jusqu’à l’obtention du permis : le nombre d’heures de conduite, de formation théorique, les frais administratifs.

La loi oblige à suivre une formation minimale de 20 heures avant de pouvoir se présenter à l’examen. Vous pouvez vérifier que ce temps est bien réparti en 8 heures de plateau effectives et 12 heures de circulation sur une moto et non pas dans les déplacements jusqu’au plateau ! Vous pouvez également vérifier le taux de réussite de la moto école en vous adressant à la préfecture de votre département.