En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Tout savoir sur le Brevet de Sécurité Routière (BSR)

Fanny Michel - mis à jour le

Le Brevet de Sécurité routière (BSR), qui correspond désormais à la catégorie AM du permis de conduire, est le premier accès à la conduite d’un deux-roues. Il permet de former au code de la route ainsi que de former aux bases de la conduite.

Les véhicules autorisés à conduire

Le BSR ou catégorie AM du permis de conduire, permet de conduire :

  • Un cyclomoteur (scooter, mobylette…) d’une cylindrée de 50 cm3 maximum, d’une puissance maximale de 4 Kw et qui ne doit pas dépasser les 45km/h ;
  • Un quadricycle léger à moteur (voiturette, quad…) d’une puissance maximale de 4kw, dont la cylindrée n’excède pas 50cm et qui ne dépasse pas 45 km/h de vitesse.
Astuce Malynx !

Contrairement à ce que son nom indique, les « scooters sans permis » nécessitent d’être titulaire du BSR comme pour n’importe quel type de scooter.

Les conditions d’obtention

Il faut être âgé de 14 ans pour suivre la formation et obtenir le Brevet de sécurité routière. La préparation du BSR se compose d’une formation pratique et théorique. Depuis le 1er janvier 2004, l’obtention du BSR est obligatoire pour les personnes nées après le 1er janvier 1988.

La formation théorique

La formation théorique est dispensée au collège et porte sur les règles de Sécurité routière. Une première partie est validée en classe de 5ème (ASSR1) et une seconde en classe de 3ème (ASSR2).

Pour les jeunes non scolarisé ou en apprentissage, cette formation théorique est validée par l’ASR.

L’obtention de cette partie théorique dans son intégralité est obligatoire pour pouvoir se présenter à la formation pratique. En aucun cas elle n’autorise à conduire un véhicule motorisé.

La formation pratique

La formation pratique se déroule sur 7 heures et est assurée par une auto-école.

Cette formation comporte 2 options distinctes :

  • Une option cyclomoteur (scooter, mobylette…);
  • Une option quadricycle léger à moteur (voiturette, quad…).

Il est important de noter que le suivi de l’option cyclomoteur vaut la reconnaissance du suivi de l’option quadricycle léger à moteur.

Le programme de la formation pratique est défini sur 3 phase:

  • Un enseignement hors circulation d’une durée de 2h ;
  • Une conduite sur les voies ouvertes à la circulation publiques d’une durée de 4h ;
  • Une sensibilisation aux risques 1h.

La formation pratique coûte entre 150€ et 400€ dans une auto-école.

La validation du BSR

Il n’y a pas d’examen à proprement parlé pour la validation du BSR : c’est le moniteur de l’auto-école qui estime si l’élève est apte à conduire le véhicule pour lequel il a suivi la formation.

Si la réponse est favorable, une attestation de suivi de formation est remise à l’élève qui devra ensuite se rendre en préfecture pour se faire délivrer le BSR ou la catégorie AM sur son permis.

Le certificat d’obtention du BSR est un document obligatoire à fournir lors de la souscription d’une assurance pour un deux-roues.

Prêt du guidon

La validité du BSR

La date limite de validité d’un BSR dépend de sa date d’obtention. Il n’y a pas de date limite pour les BSR obtenu avant le 19 janvier 2013. Après cette date, les BSR, appelé catégorie AM du permis de conduire, ont une validité de 15 ans. Cette validité est inscrite sur le document.

Le permis AM n’est pas soumis au barème de points comme les autres permis de conduire. Pour les détenteurs du permis de conduire qui ont la catégorie AM, lors d’une invalidation, suspension ou annulation du permis de conduire, le BSR (ou catégorie AM) n’est pas annulé et permet de conduire un scooter ou un quad, sauf si une sanction judiciaire a étendu l’interdiction à ces véhicules également. 

Les pays où le BSR est valide

Là également, les pays où l’on peut circuler avec un BSR dépendent de sa date d’obtention.

Plus de détails sur ce thème