Moto : la circulation interfiles est finalement interdite !

Après cinq ans d’expérimentation dans 11 départements, la circulation interfiles des motos et scooters a pris fin mercredi 27 janvier. La Sécurité routière aimerait un second test.

moto double ville

Remonter les files de voitures dans un embouteillage ou un trafic dense, c’est tout bonnement interdit par le Code de la route. Depuis 2016, cela était néanmoins toléré dans 11 départements dans le cadre d’une expérimentation. Le test est à présent terminé et la circulation interfiles redevient interdite pour tous les deux-roues motorisés.

L’expérimentation qui a duré cinq ans sur les routes du Rhône, Bouches-du-Rhône, Gironde et 8 départements franciliens ne concernait que les routes et autoroutes à double sens séparées par un terre-plein central avec deux fois deux voies de circulation. Des conditions scrupuleuses devaient également être réunies pour que le motard puisse circuler entre les files.

Va-t-on vers l’interdiction des motos en ville ?
Lire l'article

Une mortalité de +12%

Le bilan de cette expérimentation a été remis par le Cerema à la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray. Ce rapport est très négatif pour la circulation interfiles. En effet, alors que l’accidentalité des motocyclistes a diminué de 10% en moyenne sur l’ensemble des départements concernés, elle a augmenté de 12% sur les routes en expérimentation.

Ces chiffres doivent être nuancés car on ne connaît pas la part des accidents qui sont le fait d’une circulation interfiles. Il faut aussi voir que si les chiffres sont mauvais en Gironde (+54%) ou dans les Bouches-du-Rhône (+64%), ils sont meilleurs dans le Rhône (-21%). Sur les 16 derniers accidents, aucun motocycliste ne respectait les règles de l’interfiles. La Sécurité routière a mis fin au dispositif mais assure qu’elle souhaite une deuxième expérimentation dans de nouvelles zones et avec de nouvelles règles.