En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Bien choisir sa première assurance moto

Jihane Bensouda - mis à jour le

Titulaire du permis moto depuis moins de 3 ans, vous venez d’acheter votre première moto et vous cherchez naturellement à l’assurer. Vous remplissez alors toutes les conditions pour payer très cher votre assurance moto

Mais, ceci n’est pas une fatalité, rassurez-vous. Votre comparateur d’assurances moto LeLynx.fr est là pour vous donner des conseils visant à vous trouver une assurance pas chère même en étant jeune conducteur de 2-roues motorisé.

Jeune conducteur de 2 roues : la surprime pendant 2 ans, une réalité

Si vous l’ignoriez encore, sachez que vous ne pouvez pas piloter un deux-roues sans être assuré en responsabilité civile, seule assurance moto obligatoire.

Comme vous l’avez compris, les motards qui ont obtenu leur permis depuis moins de 3 ans, sont considérés par les compagnies d’assurance moto, au même titre d’ailleurs que ceux qui n’ont jamais été assurés auparavant, comme des conducteurs novices.

Même si le terme ne fait pas vraiment frémir de prime abord, il est en réalité le reflet d’une inégalité de taille quant au prix de l’assurance moto. En d’autres termes, le conducteur novice paiera une surprime d’assurance pendant au moins les 2 premières années d’assurance.

Le montant de la surprime atteint en général 100% du montant de la prime assurance de base la première année, et descend à 50% la deuxième année.

La raison de cet état de fait est que vous représentez, aux yeux de votre assureur moto, un niveau de risque tel que vous incarnez le plus dangereux des assurés, le cauchemar de tout assureur moto, en trois mots : le jeune conducteur…

Prendre des précautions qui feront diminuer la surprime jeune conducteur

Conduire un deux-roues motorisé n’est pas sans risque, vous le savez. Risque pour votre sécurité d’abord, cela va de soi, mais en fait il y en a beaucoup d’autres. Notamment le risque du vol du deux-roues, véritable sport national en France de nos jours.

Dites-vous bien que les assureurs moto sont parfaitement au courant de cette réalité et imaginez la manière dont ils vous voient : conducteur inexpérimenté d’une moto…

C’est-à-dire que vous cumulez non seulement le risque d’avoir un accident qui vous coûterait cher et donc, par subrogation, qui leur coûterait cher, mais en plus le risque de vous faire voler votre 2 roues, ce qui encore une fois leur coûterait cher. Du moins, si vous avez souscrit de bonnes garanties contre le vol !

Afin de rassurer votre assureur moto, vous pouvez veillez à quelques petites choses :

  • Placez un antivol homologué,
  • Procédez au gravage/marquage des pièces du moteur,
  • Garez votre moto dans un parking fermé,
  • Inscrivez-vous comme conducteur exclusif sur votre contrat d’assurance moto et évitez de souscrire la garantie prêt du guidon.