En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Quelle assurance moto choisir pour son enfant mineur ?

Jacques-Olivier Busi - mis à jour le

Dès l’âge de 14 ans, les mineurs sont autorisés à conduire un deux-roues sous certaines conditions. Cette possibilité est souvent une source d’inquiétudes pour les parents face aux risques d’accidents sur la route. Voici quelques conseils sur l’assurance moto pour un enfant mineur.

Il est possible dès 14 ans de conduire un deux-roues de moins de 50cc. Pour cela, il faut être titulaire du permis cyclomoteur et voiturette (AM), appelé également Brevet de Sécurité Routière (BSR). A partir de 16 ans, les mineurs peuvent également obtenir le permis A1 pour conduire une moto ou un scooter jusqu’à 125cc et 15CV.

Quelle couverture d’assurance moto choisir pour son enfant mineur ?

Selon la loi française, tous les deux-roues doivent être obligatoirement assurés au minimum au tiers. Appelée également garantie responsabilité civile, cette assurance permet d’être indemnisé en cas de dommages causés à des tiers. Cependant, dans le cas d’une assurance moto pour un enfant mineur, il est recommandé de souscrire une assurance plus protectrice.

L’assurance tous risques permet une meilleure couverture face aux sinistres pour un conducteur mineur. En effet, cette formule indemnise le motard en cas de dommages physiques et matériels, même responsables. Un élément à prendre en compte sachant que la conduite d’une moto ou d’un scooter est la première cause de blessures chez les 15-19 ans.

Astuce Malynx !

L’assurance tous risques dispose également de la garantie vol. Elle peut être très utile afin d’être indemnisé sachant que les deux-roues pour mineurs (cyclomoteurs et scooters) sont les plus touchés par les vols.

Scooter sans permis

Comment souscrire une assurance moto pour son enfant ?

Pour un mineur, souscrire une assurance moto est à la charge de ses parents ou de son représentant légal. Dans ce sens, dans le cas d’une assurance au tiers, les frais de dommages aux tiers sont pris en charge par la personne majeure ayant signé le contrat d’assurance moto ou scooter.

Pour autant, le conducteur mineur est pénalement responsable de ses infractions au Code de la route. Il peut donc recevoir une contravention, voire même des sanctions pénales en cas d’infractions graves.

Pour le reste, les informations à renseigner sont les mêmes que pour les autres conducteurs. La compagnie d’assurance demande des informations sur le conducteur mineur, le deux-roues à assurer, les antécédents de conduite et l’usage du véhicule.

Quelle est le montant de la prime d’assurance pour mineur ?

A l’image des jeunes conducteurs, les mineurs sont considérés comme des profils « à risques » par les compagnies d’assurance. De ce fait, le prix de l’assurance est plus cher. D’autant plus que la formule tous risques est également plus onéreuse, ce qui augmente le montant de la prime d’assurance moto pour les parents.

Pour essayer de protéger au mieux son enfant, il est recommandé de comparer les assurances moto ou scooter pour trouver la prime d’assurance la moins chère. Différents devis sont proposés et permettent de choisir la meilleure assurance en fonction de son budget et avec des garanties adaptées à la conduite d’un deux-roues pour son enfant.

Cet article vous a-t-il été utile ?