En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les communautés de motards

Claire Tourdot - mis à jour le

Clubs indépendants ou associations organisées, il existe dans l’Hexagone plusieurs centaines de communautés de motards. Chacune entretient des codes et des pratiques distincts, bien qu’une seule grande passion les rassemble : le plaisir de chevaucher de belles cylindrées. Focus sur ces moto-clubs et leur organisation.

Une organisation à part entière

Si l’on s’en tient aux faits, tout titulaire du permis moto détient son passe-droit pour entrer dans la communauté des motards. Mais en réalité, les choses sont quelques peu différentes. Les membres d’un moto-club (ou « chapitre » dans le jargon des motards) se distinguent par leurs revendications communes, leurs valeurs et – par dessus tout – leur forte identité. Généralement, une cotisation annuelle est à verser pour pouvoir profiter des avantages de la communauté : rencontres entre passionnés, échanges de matériel, organisation de rassemblements, de balades, d’actions caritatives…

En France, on dénombre autant de communautés qu’il existe de motards :

  • Les clubs locaux sont certainement les plus répandus. La Fédération Française des Motards répertorie toutes ces communautés qui défendent fièrement les couleurs locales. Parmi eux, les Ardèche Vets, les Chti’s Motards, les Volcans d’Auvergne ou encore le Breizh Team Moto Club ;
  • Certains corps de métiers disposent de leur propre club de motards, à l’image des Red Knights International Firefighters qui sont tous des pompiers. On peut citer également le Moto-Club Médical de France et les Clubs Motocyclistes de la Police Nationale ;
  • D’autres communautés préfèrent défendre une bonne cause. Les Dark Angels sont des motardes qui apportent leur soutien à des œuvres caritatives, tandis que les Motards du Viaduc récoltent des fonds pour lutter contre la mucoviscidose.

Les gangs de bikers mythiques

Fantasme ou réalité, les gangs de motards nés aux Etats-Unis s’exportent aujourd’hui aux quatre coins du monde et entretiennent des relations plutôt tumultueuses avec les autorités.

Les Hells Angels

Motard Hells AngelsClub de bikers le plus célèbre, le Hells Angels Motorcycle Club compte environ 2 500 membres répartis dans le monde entier, y compris en France. Outre-Atlantique, ce club n’a rien d’anodin : il est considéré par les autorités américaines comme faisant partie du crime organisé et serait impliqué dans différents trafics.

Signe distinctif : les Hells Angels ne chevauchent que des Harley-Davidson et arborent une tête de mort ailée au dos de leur blouson.

Les Outlaws

Motard OutlawsTout aussi renommés, les membres de l’American Outlaws Association sont les principaux rivaux des Hells Angels. Pour preuve, « adios » signifie pour eux « Angels Die In Outlaw States ». En France ils sont peu nombreux, principalement implantés en Bretagne et en Loire-Atlantique.

Signe distinctif : les « hors-la-loi » ne jurent que par les choppers made in America et portent un insigne figurant une tête de mort posée sur deux pistons croisés.

Les Bandidos

Motard BandidosSouvent alliés aux Outlaws contre les Hells Angels, les Bandidos sont principalement implantés aux Etats-Unis, bien que certains de leurs membres résident en France. Le premier « chapitre » d’Europe a en effet été fondé à Marseille en 1989.

Signe distinctif : les Bandidos sont reconnaissables grâce à leur patch rouge et or représentant un Mexicain affublé d’un sabre et d’un pistolet.

Fonder son propre moto-club (MC)

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de constituer une association pour créer un moto-club, ce statut reste le meilleur moyen d’être protégé juridiquement. Pour pouvoir fonder une association, il faut :

  • Réunir aux moins deux membres ;
  • Ne pas dégager de bénéfices personnels, mais tout reverser à l’association ;
  • Ouvrir un compte bancaire en vue de l’encaissement des futures cotisations ;
  • Déclarer l’association à la préfecture.
Astuce Malynx !

De façon à couvrir les activités de leurs licenciés, les moto-clubs sont tenus de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.