En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les garanties optionnelles de l’assurance moto

  • 15 devis d’assurance moto et scooter comparés
  • Des économies réalisées en 3 minutes
Assurance moto
Comparer
Comparer

La qualité d’un contrat d’assurance moto dépend en grande partie des garanties souscrites, qu’il s’agisse d’une bonne prise en charge des sinistres, une assistance en cas de panne ou de l’ajout d’un conducteur secondaire.

Garantie assistance

Tous les assureurs proposent des services d’assistance dédiés aux deux-roues. L’assistance intervient dans un certain nombre de cas de figure, déterminés à l’avance dans les conditions du contrat d’assurance moto souscrit. L’assistance moto inclut entre autres :

  • le dépannage-remorquage, qui intervient en cas de sinistre ou de panne, par exemple sur autoroute ;
  • l’envoi de pièces détachées au concessionnaire de dépôt du deux-roues ;
  • les frais de récupération du véhicule ;
  • les frais de transport et d’hébergement de l’assuré pendant la réparation de la moto ;

La garantie assistance s’étend à un éventuel second passager qui se trouverait sur le deux-roues et prévoit une prise en charge du rapatriement du passager en cas d’accident ou de maladie, le remboursement des frais médicaux ou encore le rapatriement du corps en cas de décès.

Garantie vol

Les deux-roues sont particulièrement vulnérables au vol, c’est pourquoi les compagnies d’assurance proposent une garantie contre ce type de sinistre. Cette garantie rend possible le remboursement de la moto volée selon les conditions établies dans le contrat d’assurance lors de la souscription.

100 000 motos, scooters et cyclomoteurs sont dérobés chaque année en France, d’après la Mutuelle des Motards.

Pour bénéficier d’une indemnisation en cas de vol, il est indispensable de respecter certaines obligations établies par l’assureur. Elles sont regroupées en 2 catégories :

  • des gestes de précaution de la part du motard, notamment concernant le stationnement, par exemple ne pas laisser les clés sur le contact ou prévoir d’attacher le véhicule à un élément fixe ;
  • l’utilisation de moyens de protections suffisamment efficaces contre le vol (verrouillage de la direction, antivol, bloc-disque…).

L’assureur peut exiger les factures des antivols utilisés pour prouver le bon respect de ces obligations.

Garantie bris de glace

Rétroviseur moto

Bien que les éléments vitrés soient moins importants sur un deux-roues que sur une voiture, la garantie bris de glace est une option à ne pas négliger. Cette garantie permet d’obtenir un remboursement des réparations sur les optiques, billes, clignotants… qui auraient été endommagés. Elle n’intervient que si le bris de glace est l’unique sinistre constaté sur le véhicule : la garantie bris de glace n’intervient donc pas dans le cas d’un accident qui nécessiterait une prise en charge par une garantie dommages matériels.

Garantie incendie

La garantie incendie est une option que les motards peuvent ajouter sur leur contrat d’assurance moto pour se prémunir de dégâts causés par des flammes sur leur deux-roues.

Attention, la garantie incendie ne concerne pas les incendies volontaires, c’est-à-dire si l’incident a été causé par un acte de malveillance. A l’opposé, les actes de vandalisme ou une défaillance du circuit électrique de la moto seront pris en charge par l’assureur.

L’indemnisation correspond à la valeur de remplacement dans le cas où le deux-roues a été entièrement détruit. C’est la « valeur à neuf » qui sera pris en compte le cas échéant, en fonction des conditions indiquées dans les clauses du contrat d’assurance du véhicule.

Garantie catastrophe naturelle

L’indemnisation à la suite d’une catastrophe naturelle est souvent indispensable, les motos faisant partie des véhicules les plus vulnérables aux aléas du climat. En France, les inondations font partie des catastrophes les plus courantes, pourtant, ce risque n’est pas automatiquement couvert par un contrat d’assurance. Il est donc nécessaire de souscrire une garantie catastrophe naturelle pour que ce genre de sinistre soit pris en charge.

Pour qu’un événement climatique soit considéré comme catastrophe naturelle, le gouvernement doit le déclarer par arrêté ministériel, qui définit la période et les zones concernées.

Suite à la déclaration de catastrophe naturelle par l’Etat, l’assuré dispose de 10 jours pour déclarer le sinistre à son assureur, par téléphone, courrier ou email, selon les compagnies. Pour l’indemnisation d’une moto, les factures d’achat et d’entretien, la carte grise et des photos du deux-roues seront nécessaires pour justifier les dommages subis. Un expert est par la suite mandaté par l’assureur pour fixer le montant de l’indemnisation.

Garanties équipement

Casque de moto connecté

L’équipement d’un motard est un de ses plus précieux alliés : il le protège ainsi que sa moto en cas de sinistre, sur la route ou lors d’un stationnement. Pour cette raison, les compagnies d’assurance proposent des garanties qui permettent d’assurer les différents types d’équipements face aux dommages qu’ils pourraient subir. Les options les plus intéressantes sont :

  • la garantie casque ;
  • la garantie équipement conducteur ;
  • la garantie pneu ;
  • la garantie vol ;
  • la garantie détérioration.

Garantie personnelle du conducteur

L’assurance tous risques contient obligatoirement la garantie personnelle du conducteur. Il est cependant possible de souscrire cette garantie optionnelle avec des formules de couverture moindres. Cette garantie prend en charge les dommages physiques que l’assuré peut subir à la suite d’un sinistre. Ainsi, l’indemnisation est perçue par le motard qu’il soit responsable d’un accident ou que le sinistre ait été causé par un tiers responsable non identifié. Au moment de la souscription, le montant de prise en charge de la garantie personnelle du conducteur est inscrit dans les conditions du contrat.

Garantie dommages matériels

En conséquence d’un sinistre, il n’est pas rare qu’un deux-roues subisse un certain nombre de dégâts qui nécessitent des réparations. En fonction de la responsabilité de chaque conducteur dans l’accident et du niveau de protection de son assurance moto, la garantie dommages matériels peut intervenir pour indemniser l’assuré.

Cette garantie doit être souscrite en amont de tout sinistre et nécessite de respecter à la lettre les démarches de déclaration de sinistre. Les clauses inscrites dans le contrat d’assurance définissent les modalités d’indemnisation dans le cadre de la garantie dommages matériels.

Conducteur secondaire

Inscrire un second conducteur sur le contrat d’assurance de son deux-roues permet de partager l’utilisation du véhicule en toute transparence avec son assureur. Cette garantie est généralement réservée aux proches de l’assuré (enfant, conjoint, concubin, parent…).

Astuce Malynx !

Le profil du second conducteur a un impact sur le calcul de la prime d’assurance. S’il est considéré comme jeune conducteur, qui est un profil à risques pour les assureurs, le tarif peut rapidement augmenter.

Le comportement au guidon du second conducteur a également des conséquences sur le coefficient bonus-malus du conducteur principal. En cas de sinistre, tous les conducteurs inscrits sur le contrat sont pénalisés par une majoration de la prime d’assurance.

Garantie « prêt du guidon »

Bien que la pratique soit en général plus rare, prêter une moto de manière occasionnelle est possible. Il est cependant indispensable d’en informer son assurance au préalable. La garantie « prêt du guidon » encadre cette pratique en proposant une couverture adaptée.

Cette garantie est contrainte par certaines limitations, indiquées dans le contrat d’assurance souscrit, comme l’interdiction de prêt du guidon la nuit, une expérience minimale nécessaire du conducteur ou encore à une certaine catégorie de personnes (proches, conjoints…).