Moto : préparer la révision de printemps

Bénédicte de Lamartinie - mis à jour le

Avec l’arrivée du printemps et des beaux jours, le moment est venu pour les motards de réutiliser leur monture restée au garage pendant l’hiver. Mais avant de chevaucher sa moto, il est important de bien l’inspecter et de la préparer pour sa première sortie. Quelques éléments pour une révision de printemps optimale.

 

Moto au printemps : recharger la batterie

Sans surprise, lorsqu’une moto passe tout l’hiver au garage, sa batterie risque de se décharger, voire d’être complètement à plat. Pour profiter des beaux jours, il va falloir la recharger. Le mieux est d’utiliser un chargeur spécialement adapté aux batteries de motos plutôt qu’un chargeur pour voitures, dont le courant peut être d’une trop forte intensité.

Evidemment, si la batterie est morte, il n’y a pas d’autre option que de la changer et d’en racheter une nouvelle.

L’immobilité au garage et les basses températures entrainent une perte de batterie importante. Pour limiter ce phénomène, la solution peut tout simplement être de démarrer sa moto de temps à autres.

Révision de printemps

Une fois la batterie rechargée, il est nécessaire de passer sa moto en revue pour vérifier son état général. Pour démarrer la saison sur de bonnes bases, pensez notamment à :

  • Vidanger le moteur ;
  • Graisser les câbles, les axes d’articulation des leviers et des pédales, ainsi que la chaîne de transmission primaire ;
  • Vérifier les niveaux d’huile moteur, de liquide de frein et de refroidissement ;
  • Vérifier que les pneus ne sont pas abîmés (déchirures, craquelures…).

En cas de doute sur l’état de votre moto, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel. Trop précipitée et pas assez préparée, une première sortie à moto peut s’avérer dangereuse pour le conducteur comme pour le deux-roues.

Un rodage de la moto pour le printemps

Autre conséquence logique d’un hiver passé au garage, les organes mécaniques de la moto ont souffert d’oxydation. Pour y remédier, rien de mieux qu’un petit rodage, en prévoyant une promenade printanière d’une dizaine de kilomètres. Un parcours rapide pendant lequel il faudra être particulièrement vigilant :

  • Aux freins et à l’état des plaquettes, qui nécessitent sûrement un décrassage ;
  • Aux pneus, qu’il faudra sans doute regonfler ;
  • Au fonctionnement des éclairages : les clignotants, les feux et les phrases doivent tous être opérationnels ;
  • A d’éventuels bruits anormaux qui pourraient indiquer un dysfonctionnement.

Et l’assurance moto ?

Le printemps peut aussi être l’occasion de vérifier que son contrat d’assurance moto offre des garanties satisfaisantes. Grâce à un comparateur, il est facile d’accéder à différentes offres et de trouver la plus compétitive et la plus adaptée à ses besoins.

Astuce Malynx !

L’assurance moto saisonnière peut être particulièrement intéressante pour les motards qui n’utilise leur deux-roues que pendant une partie de l’année ! Avec ce système, les garanties sont plus importantes pendant la belle saison (printemps-été) que pendant l’automne et l’hiver.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?