En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les risques de conduire un deux-roues débridé

Jihane Bensouda - mis à jour le

Vous conduisez un deux-roues que vous jugez trop lent ? Vos amis vous proposent de débrider votre véhicule afin qu’il soit plus puissant ? Suivez LeLynx.fr pour comprendre pourquoi le débridage d’un deux-roues, en plus d’être illégal, est une très mauvaise idée !

Le débridage des deux-roues : un risque pour sa propre sécurité

Transformer son cyclomoteur, dont la vitesse maximale autorisée est limitée à 45 km/h, en petit bolide atteignant des vitesses supérieures à 70 km/h, est en pratique possible mais fortement déconseillé !

Et ce, d’abord pour une question de bon sens : ces cyclomoteurs ne sont pas conçus pour atteindre ces performances en terme de freinage par exemple, car le débridage augmente notamment la distance de freinage.

afin d’éviter d’acheter un deux-roues débridé sans le savoir, demandez toujours au vendeur de le tester. S’il peut aller au-delà de 45 à 50 km/h, c’est qu’il a été trafiqué. Autre indice, le bruit d’un deux-roues débridé est bien plus élevé que celui d’un engin non modifié.

Les sanctions encourues après le débridage d’un deux-roues

Vous l’avez compris, conduire un deux-roues débridé est d’abord un acte dangereux pour vous et pour les autres. Plus encore, cette pratique est interdite et donc sanctionnée par la loi.

En d’autres termes, si vous faites l’objet d’un contrôle au guidon d’un cyclomoteur trafiqué, vous encourrez une amende de 1 500 euros, à laquelle peut s’ajouter une amende de 68 euros pour bruit excessif.

Mais ce n’est pas tout, vous serez également dans l’obligation de remettre votre deux-roues aux normes dans les 48 heures suivant le contrôle.

Du point de vue de l’assurance, votre deux-roues débridé ne correspond plus à la chose assurée, et ainsi votre contrat d’assurance deux-roues repose sur une fausse déclaration de votre part, ce qui peut entraîner sa résiliation de plein droit par votre assurance scooter.

En d’autres termes, en cas d’accident, les dommages matériels et/ou corporels dont vous êtes responsable ne seront pas pris en charge par l’assureur.

si vous avez la très mauvaise idée de vendre votre cyclomoteur débridé, vous vous rendez coupable d’un délit passible de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.