En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Occitanie : la région où l’assurance moto est la moins chère du pays avec 385€/an

LeLynx.fr - mis à jour le

Etude LeLynx.fr – Le baromètre 2017 de l’assurance moto met en lumière les différents critères tarifant, grâce auxquels il est possible de décrypter les primes de la région Occitanie et de ses départements.

Avec une prime moyenne de 385€/an, l’Occitanie se classe en tête des régions où l’assurance moto est la moins chère du pays. La Lozère est le département le moins cher de France, avec 286€/an. C’est 34% d’écart par rapport à l’Île-de-France du côté opposé du classement, soit 200€/an de différence.

Les éléments qui expliquent cette facture aussi faible sont la proportion de jeunes conducteurs la moins importante de France (28% contre 30% au niveau national) et le coefficient bonus-malus le plus avantageux du pays (0,66 contre 0,68).

Autres facteurs tarifant qui expliquent la prime moyenne de la région Occitanie :

  • Un faible taux de sinistralité par rapport au reste du pays (6% contre 8%), notamment en Lozère, avec une part peu importante de vols (9% contre 12%) ;
  • Une couverture tous risques globalement privilégiée (53% contre 50%), comme par exemple en Ariège ;
  • Une répartition des deux-roues par cylindrée dans la moyenne nationale, avec une majorité d’engins supérieurs à 125cm3 (65% contre 66%) ;
  • Des modes de stationnements très sécurisés avec une part très importante de garages fermés individuels (79%) ;
  • Les deux-roues sont principalement utilisés pour des trajets privés exclusivement (55%).

Les marques préférées des motards d’Occitanie sont Yamaha (25% des deux-roues les plus comparés sur LeLynx.fr pour la région entre le 01/03/16 et le 31/03/17), Honda (18%) et Suzuki (14%).

Focus sur les départements d’Occitanie :

Ariège (359€/an)

C’est en Ariège que la part de conducteurs novices est la plus marquée en Occitanie, parmi l’ensemble des assurés. Ces derniers plébiscitent majoritairement une couverture d’assurance moto tous risques pour protéger leurs deux-roues.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 59% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 35% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Aude (366€/an)

Si le département de l’Aude se démarque peu de ses voisins régionaux en matière de prix, c’est notamment l’endroit où le coefficient bonus-malus est le plus élevé, tandis que la proportion de conducteurs novices reste assez basse.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 53% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 24% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 28% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Aveyron (321€/an)

Comme en Lozère, le département de l’Aveyron se démarque sensiblement du reste de la région avec sa proportion faible de jeunes conducteurs. Un avantage certain dans le calcul de la prime moyenne d’assurance moto.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 51% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 23% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 22% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,63.

Gard (394€/an)

Les facteurs impactant la prime moyenne d’assurance moto du Gard sont moins contrastés que chez d’autres départements. Pour autant, il profite d’un nombre moindre de jeunes conducteurs que ses voisins, ce qui l’aide à faire baisser la facture.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 55% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 17% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 27% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Gers (407€/an)

Talonnant la Haute-Garonne sur le montant de la prime-moyenne d’assurance moto, le département du Gers accuse une facture élevée à cause d’une sinistralité élevée et d’une part importante de jeunes conducteurs.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 55% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 11% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 33% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,64.

Haute-Garonne (408€/an)

Bien que la Haute-Garonne remporte la place du département d’Occitanie ayant la prime moyenne d’assurance moto la plus élevée, la facture reste relativement basse à l’échelle nationale. C’est le coefficient bonus-malus élevé par rapport à ses voisins qui joue en sa défaveur.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 55% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 16% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 31% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Hautes-Pyrénées (371€/an)

Malgré une proportion importante de conducteurs novices par rapport aux départements voisins, les Hautes-Pyrénées arrivent à faire baisser la facture moyenne grâce à une sinistralité assez basse.

  • 3% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 53% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 18% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 30% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,65.

Hérault (396€/an)

Gravitant autour des départements où la prime moyenne d’assurance moto est la plus chère, l’Hérault doit faire avec une sinistralité élevée, malgré un nombre de conducteurs novices en moyenne plus faible qu’ailleurs en Occitanie.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 51% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 27% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Lot (336€/an)

Dans le Lot, le taux de sinistralité figure parmi les plus faibles d’Occitanie et de France. C’est en partie pour cette raison que la prime moyenne d’assurance auto du département est aussi basse.

  • 1% des assurés a déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 41% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 23% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 27% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Lozère (286€/an)

Département le moins cher de la région Occitanie, la Lozère remporte également la palme de la région où la prime moyenne d’assurance moto est la moins chère. Tous les voyants sont au vert pour le département, qui profite de la plus faible sinistralité, d’une proportion de jeunes conducteurs basse et d’un des meilleurs coefficients bonus-malus du pays.

  • Moins d’1% des assurés a déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 29% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 50% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 22% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,57.

Pyrénées-Orientales (378€/an)

Les Pyrénées-Orientales réussissent à conserver une prime moyenne d’assurance moto basse grâce à une faible proportion de jeunes conducteurs et une sinistralité avantageuse à l’échelle du pays.

  • 5% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 50% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 26% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Tarn (343€/an)

Profitant d’un taux de sinistre relativement faible sur l’ensemble de l’Occitanie ainsi qu’un faible nombre de jeunes conducteurs, le département du Tarn profite d’une prime moyenne d’assurance moto parmi les plus basses de la région.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 55% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 19% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 28% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,65.

Tarn-et-Garonne (335€/an)

Profitant d’un taux de sinistre parmi les plus bas de la région ainsi qu’un faible nombre de jeunes conducteurs, le département du Tarn-et-Garonne profite d’une prime moyenne d’assurance moto parmi les plus basses d’Occitanie.

  • 3% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 44% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 24% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 28% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,64.

Méthodologie de l’étude : résultats obtenus sur un échantillon de 117 996 primes d’assurance moto cliquées par les utilisateurs de LeLynx.fr sur la période du 01/03/16 au 31/03/17.