En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Centre-Val-de-Loire : une prime moyenne de 425€/an bénéficiant d’une faible sinistralité

LeLynx.fr - mis à jour le

Etude LeLynx.fr – Le baromètre 2017 de l’assurance moto met en lumière les différents critères tarifant, grâce auxquels il est possible de décrypter les primes de la région Centre-Val-de-Loire et de ses départements.

Le Centre-Val-de-Loire fait partie des régions où le prix de l’assurance moto est le plus avantageux, environ 9% inférieur à la moyenne nationale. La région bénéficie entre-autres de la plus faible sinistralité du pays, ex aequo avec le Grand Est. Seuls 4% des assurés ont ainsi déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance au cours des 3 dernières années.

Pour autant, les taux d’accidents matériels (74%) et d’accidents corporels (16%) y sont plus importants que dans le reste de la France, là où la proportion de vols (7%) est, elle, nettement moindre que dans le reste du pays.

Autres facteurs tarifant qui expliquent la prime moyenne de la région Centre-Val-de-Loire :

  • La part de jeunes conducteurs est plus importante dans la région que dans le reste du pays (33% contre 30%), notamment en Eure-et-Loir ;
  • Nettement plus d’assurés privilégient une couverture tiers amélioré content la garantie contre le vol et les incendies (32% contre 30%) ;
  • Le coefficient de bonus-malus est similaire au reste de la France (0,68), mais plus élevé dans le département du Cher ;
  • Les petites cylindrées (< 50cm3) sont davantage présentes que dans le reste de l’Hexagone (16% contre 14%), comme c’est le cas pour les deux-roues supérieures à 125cm3 (71% contre 66%) ;
  • Le stationnement est en moyenne plus sécurisé que dans le reste de la France, avec une nette préférence pour les garages individuels fermés (88% contre 74%) à l’opposé de la voie publique (5% contre 11%), largement délaissée ;
  • L’usage des deux-roues assurés est similaire au reste du pays, avec une légère préférence pour un usage exclusivement privé (52%).
Les marques préférées des motards de Centre-Val-de-Loire sont Yamaha (23% des deux-roues les plus comparés sur LeLynx.fr pour la région entre le 01/03/16 et le 31/03/17), Suzuki (20%) et Honda (18%).

Cher (427€/an)

A peine plus élevée qu’en Centre-Val-de-Loire, la prime moyenne d’assurance moto dans le Cher est rehaussée par un taux de sinistres parmi les plus élevés de la région, ainsi qu’un coefficient de bonus-malus peu avantageux.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 49% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 18% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 35% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,7.

Eure-et-Loir (430€/an)

C’est en Eure-et-Loire que la proportion de jeunes conducteurs en Centre-Val-de-Loire est la plus élevée, faisant ainsi grimper la facture moyenne d’assurance moto.

  • 5% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 43% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 36% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,68.

Indre (397€/an)

Département où la prime moyenne d’assurance moto est la plus faible de la région, l’Indre profite d’une des sinistralités les plus faibles du pays. C’est la proportion globalement plus importante que la moyenne de couvertures tous risques qui empêche au département de bénéficier d’une facture moyenne plus avantageuse.

  • 1% des assurés a déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 60% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 11% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 34% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Indre-et-Loire (404€/an)

Bénéficiant d’un taux de sinistralité très faible par rapport à la moyenne régionale, le département d’Indre-et-Loire bénéficie d’une prime moyenne d’assurance moto avantageuse, bien qu’une préférence pour la couverture tous risques chez les assurés du département fait grimper la facture moyenne.

  • 2% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 52% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 18% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 31% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Loir-et-Cher (433€/an)

Le Loir-et-Cher se démarque peu des autres départements de la région, présentant un taux de sinistralité et une proportion de jeunes conducteurs proche de la moyenne du Centre-Val-de-Loire.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 46% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 33% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,69.

Loiret (443€/an)

Le département du Loiret présente la prime moyenne d’assurance moto la plus élevée de la région Centre-Val-de-Loire, en partie expliqué par un taux de sinistralité particulièrement élevé par rapport aux départements voisins.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 51% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 17% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 32% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,69.

Méthodologie de l’étude : résultats obtenus sur un échantillon de 117 996 primes d’assurance moto cliquées par les utilisateurs de LeLynx.fr sur la période du 01/03/16 au 31/03/17.
Plus de détails sur ce thème