En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Bourgogne-Franche-Comté : une faible sinistralité fait baisser la prime moyenne à 415€/an

LeLynx.fr - mis à jour le

Etude LeLynx.fr – Le baromètre 2017 de l’assurance moto met en lumière les différents critères tarifant, grâce auxquels il est possible de décrypter les primes de la région Bourgogne-Franche-Comté et de ses départements.

La prime moyenne d’assurance moto en Bourgogne-Franche-Comté est 11% moins chère qu’ailleurs en France, mais également 29% inférieure à celle de l’Île-de-France, la région la plus chère du pays.

Le taux de sinistralité est nettement sous la moyenne nationale (5% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre au cours des 3 dernières années, contre 8% en moyenne à l’échelle du pays).

La Bourgogne-Franche-Comté se démarque du reste des régions par une part importante d’accidents matériels (81%) et de sinistres liés au stationnement (6% – le taux le plus important de France). Les accidents corporels (11%) et les vols (2%) sont quant à eux moins nombreux que dans le reste de l’Hexagone.

Autres facteurs tarifant qui expliquent la prime moyenne de la région Bourgogne-Franche-Comté :

  • Le nombre de jeunes conducteurs est supérieur à la moyenne nationale (32% contre 30%), notamment en Territoire de Belfort ;
  • La formule d’assurance moto tous risques est privilégiée par plus de la moitié des assurés (53% contre 50%) ;
  • Le coefficient bonus-malus se trouve parmi les plus faibles du pays (0,67 contre 0,68), comme dans le département de la Nièvre ;
  • Il s’agit de la région où le plus faible nombre de deux-roues entre < 125cm3 est assuré (12% contre 20%), au profit des cylindrées supérieures à 125cm3 (72% contre 66%) ;
  • Le stationnement en garage fermé individuel est le plus courant dans la région que partout ailleurs en France (90% contre 74%), à l’opposé du stationnement sur la voie publique (3% contre 11%), le plus faible du pays ;
  • L’usage exclusivement privé des deux-roues assurés est le plus important de l’Hexagone (58% contre 52%) tandis que les motos utilisées également pour les trajets jusqu’au travail sont les plus faible de France (41% contre 46%).

Les marques préférées des motards de Bourgogne-Franche-Comté sont Yamaha (26% des deux-roues les plus comparés sur LeLynx.fr pour la région entre le 01/03/16 et le 31/03/17), Suzuki (17%) et Honda (16%).

Côte-d’Or (396€/an)

La Côte-d’Or est le département le moins cher de la région grâce à sa faible proportion de jeunes conducteurs. Une prime moyenne qui reste donc faible, malgré un taux élevé de d’assurances moto tous risques dont le coût est plus élevé.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 59% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 13% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 29% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Doubs (430€/an)

Le Doubs présente des facteurs dans la moyenne régionale avec un coefficient de bonus-malus plutôt élevé et une part des assurances moto tous risques plus importante que celle de la moyenne nationale.

  • 6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 53% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 23% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 30% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Haute-Saône (398€/an)

Se situant dans la moyenne basse de la région, la Haute-Saône est le deuxième département le moins cher de la région Bourgogne-Franche-Comté. Une situation avantageuse qui s’explique avant tout par le faible taux de sinistralité et de couvertures au tiers.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 52% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 14% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 34% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Jura (432€/an)

Le Jura est le département le plus cher de la région malgré un taux de sinistralité exceptionnellement bas et un coefficient bonus-malus meilleur que la moyenne nationale. Cette prime élevée s’explique en partie par la forte proportion d’assurances moto tous risques.

  • 1% des assurés a déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 57% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 15% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 32% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Nièvre (413€/an)

Un fort taux de sinistralité et un prorata d’assurances tous risques le plus élevé du département font de la Nièvre le deuxième département le plus cher de la région. Une prime élevée légèrement compensée par un coefficient bonus-malus avantageux.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 66% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 11% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 32% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,64.

Saône-et-Loire (408€/an)

Se situant dans la moyenne basse des primes d’assurance moto de la région, le département de la Saône-et-Loire présente un taux de sinistralité faible et un coefficient bonus-malus à l’avantage des assurés.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 46% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 32% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,65.

Territoire de Belfort (414€/an)

Le Territoire de Belfort est le département avec le plus de sinistres déclarés, le plus de jeunes conducteurs et le coefficient bonus-malus le plus élevé. Malgré cette situation, la moyenne de la prime d’assurance moto reste peu élevée grâce à la faible proportion d’assurance moto tous risques notamment.

  • 11% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 47% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 29% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 42% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,73.

Yonne (426€/an)

L’Yonne est le troisième département le plus cher de la région en matière de prime moyenne d’assurance moto. Une forte proportion d’assurance moto au tiers et un coefficient bonus-malus plutôt élevé entretiennent cette situation.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 44% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 36% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Méthodologie de l’étude : résultats obtenus sur un échantillon de 117 996 primes d’assurance moto cliquées par les utilisateurs de LeLynx.fr sur la période du 01/03/16 au 31/03/17.