En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Auvergne-Rhône-Alpes : une prime de 425€/an grâce à une faible sinistralité

LeLynx.fr - mis à jour le

Etude LeLynx.fr – Le baromètre 2017 de l’assurance moto met en lumière les différents critères tarifant, grâce auxquels il est possible de décrypter les primes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de ses départements.

L’Auvergne-Rhône-Alpes affiche une prime moyenne d’assurance moto 9% moins chère que la moyenne nationale et contient le département de la Haute-Loire, 3ème département le moins cher de France. Il s’agit d’une des régions où la sinistralité est la plus faible par rapport à l’ensemble de la France (6% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre au cours des 3 dernières années, contre 8% en moyenne à l’échelle du pays).

Si les motards d’Auvergne-Rhône-Alpes déclarent plus d’accidents matériels (74%) que la moyenne mais globalement mois d’accidents corporels (12%). Les sinistres dus au stationnement (2%) et les vols (11%) sont quant à eux inférieure au reste du pays.

Autres facteurs tarifant qui expliquent la prime moyenne de la région Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Une part de jeunes conducteurs dans la moyenne nationale (30%), mais plus importante en Ardèche ;
  • Une couverture tous risques privilégiée par plus de la moitié des assurés moto (53% contre 50%) ;
  • Le coefficient bonus-malus le plus avantageux de France avec 0,66, à égalité avec la région Occitanie, particulièrement bas dans le Cantal et en Haute-Loire ;
  • Les grosses cylindrées (> 125cm3) sont les deux-roues les plus présents dans la région par rapport au reste du pays (71% contre 66%) ;
  • Le mode de stationnement privilégié par les assurés est le garage fermé individuel, plus qu’ailleurs en France (85% contre 74%), contrairement à la voie publique (5% contre 11%) ;
  • L’usage des deux-roues est, pour plus de la moitié des assurés, exclusivement privé (53% contre 52%).

Les marques préférées des motards d’Auvergne-Rhône-Alpes sont Yamaha (26% des deux-roues les plus comparés sur LeLynx.fr pour la région entre le 01/03/16 et le 31/03/17), Honda (19%) et Suzuki (15%).

Ain (403€/an)

L’Ain est un des départements d’Auvergne-Rhône-Alpes où la proportion de jeunes conducteurs est parmi les plus importantes, faisant grimper la prime moyenne d’assurance moto.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 55% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 17% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 33% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Allier (362€/an)

Parce qu’il affiche un des taux de sinistres parmi les plus faibles de la région, le département de l’Allier bénéficie d’une prime moyenne d’assurance moto de plus de 100€/an inférieure à la moyenne nationale.

  • 3% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 38% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 33% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Ardèche (366€/an)

Bien que l’Ardèche bénéficie d’une prime moyenne d’assurance moto 100€/an moins chère que la moyenne du pays, il s’agit du département d’Auvergne-Rhône-Alpes où le nombre de jeunes conducteurs est le plus important.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 53% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 34% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Cantal (367€/an)

Avec une prime moyenne d’assurance moto de près de 100€/an moins chère que la moyenne nationale, les assurés moto du Cantal bénéficient d’une facture avantageuse. Avec le Puy-de-Dôme, c’est le département d’Auvergne-Rhône-Alpes où il y a le moins de jeunes conducteurs.

  • 2% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 57% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 24% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,63.

Drôme (355€/an)

Le département de la Drôme se démarque peu au niveau régional, malgré une prime moyenne d’assurance moto parmi les plus avantageuses. La Drône affiche en effet un taux de sinistres inférieur à la moyenne, faisant réduire la facture.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 48% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 22% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 30% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,65.

Haute-Loire (317€/an)

Troisième département le moins cher de France, la Haute-Loire est également le moins cher d’Auvergne-Rhône-Alpes, avec un taux de sinistralité particulièrement faible et un coefficient bonus-malus plus avantageux que dans le reste de la région.

  • 1% des assurés a déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 45% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 19% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 26% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,63.

Haute-Savoie (426€/an)

C’est la forte sinistralité, la plus haute de la région ex aequo avec le Rhône, qui fait grimper la facture moyenne d’assurance moto en Haute-Savoie. La part de couverture tous risques est également supérieure à la moyenne, ce qui a un impact important sur la prime moyenne du département.

  • 8% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 62% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 14% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 29% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Isère (414€/an)

Malgré une prime moyenne d’assurance moto nettement inférieure à la moyenne nationale, le département de l’Isère se situe dans la tranche haute des prix au niveau régional. Il présente une part de jeunes conducteurs légèrement supérieure à la moyenne.

  • 5% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 53% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 16% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 31% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,65.

Loire (383€/an)

Parce qu’elle profite d’une sinistralité relativement basse, moitié moins importante qu’au niveau national, la Loire bénéficie d’une prime moyenne d’assurance moto plus avantageuse que dans la plupart de ses départements voisins.

  • 4% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 46% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 21% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 30% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Puy-de-Dôme (396€/an)

Le Puy-de-Dôme se démarque des autres départements de la région par la faible proportion de jeunes conducteurs, la plus basse d’Auvergne-Rhône-Alpes, ex aequo avec le Cantal. A la clé, une prime nettement sous la moyenne nationale.

  • 5% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 48% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 24% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,67.

Rhône (513€/an)

Département le plus cher d’Auvergne-Rhône-Alpes, le Rhône témoigne également du plus fort taux de sinistralité de la région et d’un coefficient bonus-malus plus élevé que dans les départements voisins, avec la conséquence de faire grimper la facture.

  • 8% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 51% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 20% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 30% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,68.

Savoie (398€/an)

La Savoie se démarque peu des autres départements de la région, présentant une sinistralité et une proportion de jeunes conducteurs légèrement plus faible que la moyenne nationale. La prime moyenne d’assurance moto reste ainsi globalement avantageuse par rapport à ses voisins.

  • 7% des assurés ont déclaré au moins 1 sinistre à leur assurance moto au cours des 3 dernières années ;
  • 54% des motards privilégient une assurance moto tous risques et 21% une assurance moto au tiers ;
  • Les jeunes conducteurs représentent 29% des assurés ;
  • Un coefficient de bonus-malus de 0,66.

Méthodologie de l’étude : résultats obtenus sur un échantillon de 117 996 primes d’assurance moto cliquées par les utilisateurs de LeLynx.fr sur la période du 01/03/16 au 31/03/17.