Les motos d’avant 2000 bientôt interdites à Paris ?

motos-interdites-paris

La ville de Paris n’en a pas fini avec le projet de Zone d’actions prioritaires pour l’air dit « ZAPA » lancé dans le cadre de la loi Grenelle II en 2010. Dans un rapport publié récemment, la communauté d’agglomération Grand Paris Plaine Commune réclame l’interdiction de circuler des deux-roues antérieurs à l’an 2000 les jours ouvrés.

motos-interdites-paris

La nouvelle relayée par Motomag.fr fait frémir les amoureux de belles cylindrées qui devront peut-être bientôt laisser leurs vieilles bécanes au garage. Dès avril 2015, certains véhicules particulièrement polluants pourraient être interdits de circulation par la maire de Paris, Anne Hidolago, bien déterminée à améliorer la qualité de l’air en région parisienne.

Une mesure sévère tout autant que précipitée nous direz-vous, qui avait déjà suscité l’étonnement au lancement du projet ZAPA en 2010 ! Nous vous annoncions alors un grand remaniement de la circulation (en partie toujours à l’état de projet) dans ces zones urbaines des centres-villes très touchées par la pollution.

En marge de cette sensible décision, d’autres dispositifs sont à prévoir pour pousser les Français à une conduite plus responsable : l’aide au changement de véhicule ainsi qu’aux déplacements alternatifs, l’incitation aux déplacements motorisés moins polluants et une grille tarifaire de stationnement adaptée à la classification du véhicule.

Les deux-roues ciblés par le projet ZAPA mais pas que…

Parmi les engins motorisés épinglés par le rapport du Grand Paris Plaine Commune on distingue quatre types de véhicules :

  • Les véhicules particuliers immatriculés avant le 31 décembre 1996 inclus ;
  • Les camionnettes ou véhicules utilitaires légers avant le 30 septembre 1997 ;
  • Les autocars, bus et poids-lourds avant le 30 septembre 2001 inclus ;
  • Les deux-roues motorisés antérieurs à 2000.

Le projet ne devrait concerner que les jours ouvrés du lundi au vendredi mais sa teneur provoque déjà une forte réaction de la part des amateurs deux-roues. Les associations de défense des motards notamment voient dans cette décision démesurée une entrave à leur liberté. Qu’ils se rassurent, le plan d’action n’est pas encore validé et sera discuté au Conseil de Paris les 9 et 10 février prochains. Affaire à suivre sur LeLynx.fr !

Source : Motomag.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres