Sécurité routière : le manifeste 2012 de la FFMC

Intitulé « Manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux-roues motorisés », le livret de 16 pages de la FFMC s’articule autour de « 5 axes pour la sécurité routière », le conducteur, le véhicule, l’environnement de circulation, l’environnement institutionnel et citoyen et enfin, les sports et loisirs.

Axe 1 : la formation des conducteurs, motards et automobilistes

Le premier axe du manifeste concerne la nécessaire formation des conducteurs de 2 roues, notamment à travers la sensibilisation des motards aux risques liés à leur propre vulnérabilité. Cette formation se ferait dès l’apprentissage de la conduite et serait réitérée en stage de post-formation.

L’accent est mis sur la formation des jeunes conducteurs en particulier, « le but [étant] d’aller vers un comportement de conduite exempt de sur-confiance ». Le deuxième volet de ce premier axe à destination du conducteur, vise la nécessaire sensibilisation des automobilistes également. L’idée étant de mieux les former à la cohabitation avec les deux-roues.

Axe 2 : la sécurité du véhicule

La FFMC souhaite « inciter les constructeurs à favoriser des 2RM intégrant davantage de sécurité passive [notamment] en poursuivant les recherches sur les dispositifs absorbeurs de chocs » et de « sécurité active » en :

  • Développant des systèmes de freinage évolués ;
  • Proposant des feux antibrouillard à l’arrière ;
  • Utilisant les clignotants en allumage continu ;
  • Rendant opérant des signaux lumineux en cas d’urgence.

Axe 3 : L’environnement de circulation

Il s’agit pour la fédération d’encourager les autorités compétentes à prendre davantage en compte les 2 roues dans «la conception des infrastructures routières et urbaines».

Cette nécessité passera notamment par :

  • Le maintien de l’éclairage nocturne sur les VRU (Voies Rapides Urbaines), notamment sur bretelles de raccordement ;
  • La révision du Code de la route pour intégrer les spécificités des déplacements en 2RM, notamment en cas de trafic congestionné ;
  • L’utilisation de la signalétique routière.

Axe 4 : l’environnement institutionnel et citoyen

Cet axe vise à améliorer la compréhension de l’accidentalité des 2RM afin d’agir. Les moyens d’action pour parvenir à cette fin seraient :

  • De réfléchir davantage sur les causes des accidents et tenter de comprendre les «presque-accidents», c’est-à-dire les accidents qui ont été évités ;
  • Réguler la notion dite «d’homéostasie du risque», sentiment selon lequel «plus on se sent en sécurité, plus on relâche sa vigilance» ;
  • Intégrer les 2RM aux enjeux environnementaux.

Axe 5 : les sports et les loisirs

L’enjeu de l’axe 5 est de promouvoir la pratique de la moto comme sport et objet de plaisir en développant notamment l’accès aux circuits de vitesse et tout-terrain, ou encore en soutenant les circuits à vocation sociale.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres