En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Paris revient sur le contrôle technique moto


Alors que le Conseil des ministres européens au même titre que le Parlement français semblaient s’être prononcés sur l’inutilité d’instaurer un contrôle technique pour les deux-roues motorisés et l’avaient ainsi mis entre parenthèses, ni le Parlement européen ni la mairie de Paris n’ont abandonné cette idée.

En effet, la rédaction de Motomag.com nous confiait le 08 février dernier que la mairie de Paris souhaitait maintenir la mesure dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’air.

Le lobbying d’industriels encore et toujours derrière le CT moto

Vous vous en souvenez sans doute, l’une des raisons majeures pour lesquelles l’idée d’un contrôle technique moto a été reléguée au second plan, du moins pouvait-on le penser, provenait de ce que les études sur les bienfaits d’un CT moto pour lutter contre l’insécurité routière émanaient de Dekra, leader des enseignes.

Sentant poindre le conflit d’intérêt, le groupe européen chargé de réfléchir à la question avait ainsi décidé de la retirer du projet de directive sur le contrôle technique des véhicules terrestres à moteur.

L’autre raison invoquée par le groupe «Transports terrestres» de l’Union européenne reposait sur les chiffres peu significatifs de l’accidentologie des 2 roues liée à une défaillance technique, rendus publics par plusieurs études.

Or, Motomag.com nous informe qu’il faut lire, dans la volonté des parlementaires européens et de la mairie de Paris de maintenir la mesure, une nouvelle pression des industriels et autres lobbys pro-CT.

Amis motards, le combat continue!