D’où vient l’idée d’un contrôle technique obligatoire pour les motos ?

Vous commencez à le savoir, la commission européenne a formulé le 12 juillet dernier une proposition pour la mise en place d’un contrôle technique obligatoire des 2 roues.

Sous couvert de renforcement de la sécurité routière, la Commission européenne se serait même servie d’études pour appuyer cet argument et c’est bien le problème, nous apprend la rédaction de Motomag, puisque lesdites études proviennent, et on vous le donne en mille, du leader européen des enseignes de contrôle technique Dekra.

Mobilisations à l’appel de la FFMC le 22 septembre

Non sans rappeler l’histoire des éthylotests rendus obligatoires à bord de chaque véhicule depuis le 1er juillet que Motomag nous contait à la fin juin, c’est finalement l’argument même de sécurité routière qui en prend une fois encore pour son grade.

En effet, le fait même qu’un businessman du contrôle technique, en l’occurrence Dekra, soit à l’origine d’étude sur le bien-fondé de cette visite sur la sécurité routière, suffit déjà à en dire long sur l’authenticité de l’étude. On s’attend de toute évidence à une étude biaisée.

Et sur ce point, la FFMC ne cesse d’ailleurs de répéter que «les études disponibles réalisées par des chercheurs en sécurité routière et les offices gouvernementaux chargés de ces questions ont conclu à la très faible incidence des contrôles techniques sur la mortalité routière

Estimé à 1,5 milliard d’euros, le marché du contrôle technique des deux-roues motorisés attire forcément beaucoup de monde…

Source: Motomag.com

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres