La FFMC dénonce la « Quinzaine du deux-roues »

Du 09 au 22 mai 2011 aura lieu la «Quinzaine du deux-roues» en Île-de-France. Cet événement, le premier du nom, organisé par la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA)et la préfecture de police de Paris, est l’occasion de mettre en place une cinquantaine d’actions de sensibilisation à la sécurité routière.

Quinzaine du 2 roues: entre sensibilisation et diabolisation des motards?

L’argument justifiant cette 1ère «Quinzaine du deux-roues» est l’accidentologie des motos, scooters et autres 2RM en constante hausse ou au mieux en stagnation, d’après les pouvoirs publics soutenus dans cette thèse par les associations de sécurité routière.

Or, il ne semblerait pas abusif de dire, à l’instar de la FFMC qui le dénonce, que cet événement n’est qu’un prétexte à la culpabilisation, voire à la diabolisation des motards, scootéristes et autres conducteurs de 2 roues motorisés jugés non pas comme principales victimes des accidents de la route mais comme seuls responsables.

Sous couvert de sensibiliser tous les usagers au nécessaire partage de la route, l’initiative menée par la «Quinzaine du deux-roues» dont le nom seul est très éloquent, semble bel et bien être uniquement destinée aux conducteurs de 2-roues.

La FFMC accuse la DRIEA d’asseoir ainsi la politique de répression massive à l’encontre des 2 roues largement entamée durant le mois de mars par la pluie de PV qui s’est abattue sur les motards et qui, souvenons-nous en, avait été la revendication principale de la manifestation du 26 mars dernier menée par la FFMC.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres