FFMC : le changement de la politique de sécurité routière, c’est pas tout de suite…

On vous le disait hier mercredi 20 juin 2012, un radar-tronçon, premier du nom a été installé sur la RN57 près de Besançon. Capables de mesurer la vitesse moyenne d’une automobile sur une section donnée sans flasher, les 40 radars tronçons qui doivent être déployés dans les prochains mois sur le territoire commenceront à verbaliser les excès de vitesse dès le mois d’août.

La FFMC s’est, dès l’annonce de l’installation du premier radar-tronçon français, fendue d’un communiqué de presse dans lequel elle déplore le fait que bien que le gouvernement ait changé, la répression en matière de sécurité routière demeure la règle et ce, au détriment même de ce qui est censé la fonder, la prévention.

Radars-tronçons: quand la répression rencontre l’intrusion

Que reste-t-il du quinquennat Sarkozy en matière de sécurité routière? La FFMC répond sans ambiguïté: la répression en général et la vitesse en particulier. En effet, si l’on tentait de comprendre toutes les mesures prises sous l’ancien gouvernement et consécutives au (fameux) CISR du 11 mai dernier, on se dirait que seule la vitesse sur route est responsable de l’insécurité routière.

En effet, la multiplication de radars fixes ainsi que la création d’autres formes de radars ont largement contribué à asseoir l’hypothèse d’une insécurité routière entièrement imputable aux excès de vitesse.

Or, la FFMC précise que «il est prouvé que la vitesse seule n’est pas la principale cause d’accident, surtout sur voie rapide.»

Par ailleurs, la FFMC regrette ce qu’elle nomme ironiquement «le bonus de ce système» et qui consiste en l’enregistrement des plaques d’immatriculation de tous les usagers! C’est-à-dire aussi bien les conducteurs qui ont un comportement dangereux que ceux qui respectent religieusement le code de la route.

Il va sans dire que si le nouveau gouvernement n’applique pas son slogan «Le changement, c’est maintenant» à la politique de sécurité routière, la FFMC ne devrait pas tarder à appeler les motards et autres usagers de la route à des grandes mobilisations d’été.

Source: FFMC

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres