Équipement rétro-réfléchissant : de l’histoire ancienne

L’obligation qui aurait pu frapper les motards et autres conducteurs de deux-roues motorisés de vêtir un brassard rétro-réfléchissant est morte en même temps que l’année 2012. En effet, le 1er janvier 2013, la publication au JO de «l’arrêté du 18 décembre 2012 abrogeant l’arrêté du 3 janvier 2012 relatif aux équipements rétro réfléchissants portés par tous conducteurs ou passagers d’une motocyclette d’une cylindrée supérieure à 125 cm3 ou d’un véhicule de la catégorie L5e d’une puissance supérieure à 15 kW» enterre définitivement la mesure prise en janvier 2012.

Brassard rétro-réfléchissant: chronique d’un fiasco

Tout a commencé le 11 mai 2011, à l’occasion du comité interministériel de sécurité routière (CISR). Il était alors question de réfléchir à l’instauration d’un équipement rétro-réfléchissant que devaient porter les motards.

Le 03 janvier 2012, le décret entérinant cette mesure est publié au Journal Officiel pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2013. Or, le 27 novembre 2012, à l’occasion de la résurrection du Conseil national de sécurité routière (CNSR), Manuel Valls parle de «suspendre le décret-brassard», nous rapporte Motomag.com.

Et, pendant tout ce temps-là, la FFMC n’a pas cessé de manifester son opposition à une mesure jugée inutile, inadéquate et disproportionnée.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres