L’enterrement des motos bridées à 100 ch en 2016

Alors qu’on vous annonçait en mars 2011, le 14 pour être précis, que le Parlement européen avait adopté un texte visant à modifier la réglementation de l’homologation des deux roues et des trois roues, aux termes duquel on pensait sincèrement que la France allait devoir dès 2013 se mettre en conformité en supprimant le bridage à 100 chevaux des motos, on apprend aujourd’hui que c’est finalement en 2016 que la décision européenne entrera en vigueur.

En effet, le Parlement européen a voté, le 20 novembre 2012, le nouveau règlement sur la réception et la surveillance du marché des véhicules à deux ou trois roues et des quadricycles.

Aucun rapport entre le bridage à 100 ch et l’accidentologie?

Alors que la France est le seul pays européen à imposer le bridage des motos à 74 kw (100 ch) et ce depuis 1986 au nom de la lutte contre l’insécurité routière et de la réduction du nombre d’accidents, le Parlement européen considère qu’une telle exception doit cesser.

Le Parlement estime ainsi que «La directive 95/1/CE du Parlement européen et du Conseil du 2 février 1995 relative à la vitesse maximale par construction, ainsi qu’au couple maximal et à la puissance maximale nette du moteur des véhicules à moteur à deux ou trois roues a donné la possibilité aux États membres de refuser l’immatriculation initiale et toute immatriculation ultérieure, sur leur territoire, des véhicules d’une puissance maximale nette supérieure à 74 kW. Plusieurs études scientifiques n’ont toutefois pas pu confirmer la corrélation présumée entre la sécurité et la limitation de la puissance absolue. Pour cette raison et afin de lever des obstacles internes au commerce sur le marché de l’Union, il convient dès lors de ne plus maintenir cette possibilité. D’autres mesures de sécurité plus efficaces devraient être prévues afin de contribuer à réduire le grand nombre de décès et de blessures chez les conducteurs de deux-roues motorisés dans des accidents de la route au sein de l’Union.»

Cette décision vient renforcer l’opinion de la FFMC qui a longtemps insisté sur le fait que «Personne n’a jamais pu prouver la moindre évolution favorable de l’accidentologie grâce aux 100ch».

Au 1er janvier 2016, le bridage des 2-roues à 100 chevaux devrait donc être de l’histoire ancienne.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres