Contrôle technique moto : qui est contre ?

Vous ne le savez que trop bien, la Commission européenne a proposé en 2010 de mettre en place un contrôle technique obligatoire pour les motos et autres deux-roues motorisés dans tous les pays de l’UE, sur le modèle du contrôle technique automobile obligatoire.

Or le projet, de toute évidence assez difficile à mettre en place, a été sans cesse repoussé sans pour autant être oublié. Il arrive donc de temps en temps qu’il revienne sur la table en suscitant de vifs débats car le monde de la moto et des autres 2 roues se trouve assez étrangement très divisé sur la question de rendre obligatoire une visite technique.

La FFMC, résolument contre le CT moto

La figure de la contestation du contrôle technique moto, c’est sans hésitation la fédération française des motards en colère (FFMC) qui, alors que le projet n’en était qu’à l’état embryonnaire, appelait déjà aux mobilisations.

Et la fédération n’est pas à court d’arguments pour rendre compte de l’inanité d’un contrôle technique obligatoire pour les motos et les scooters. Qu’on soit convaincu ou non par les raisons mises en avant par la FFMC pour refuser le CT, force est de constater qu’elles ont le mérite de faire réfléchir.

Ainsi, à la manière d’un juriste présentant à la Cour ses conclusions, la FFMC rejette d’un revers de main la dialectique qu’on pourrait lui opposer:

  • Sur la question d’une défaillance technique responsable de 7% des accidents de moto, la fédération remet en question l’étude et le chiffre ainsi avancé en précisant que «l’étude la plus sérieuse sur le sujet (MAIDS)», pour l’heure jamais contredite, fait état de «0,7% de défaillance technique potentielle». Par ailleurs, la FFMC rappelle que le son de cloche est le même du côté des assurances moto et des experts qui s’accordent à dire que «les comportements [demeurent] LA cause des accidents»;
  • Sur la question d’un contrôle technique œuvrant pour la sécurité routière, la fédération réclame des preuves car selon elle, «AUCUNE étude n’a jamais réussi à prouver que les CT, auto ou moto, avaient un impact sur l’accidentalité», pas plus qu’il n’a été mis en évidence que les véhicules anciens étaient davantage à la source d’accidents;
  • Et pour appuyer l’idée ci-dessus, la FFMC indique que les pays enregistrant le moins d’accidents en 2 roues sont ceux qui n’ont pas rendu obligatoire le CT (Hollande et Finlande).

Pas plus convaincue que ça par l’argument écologique non plus, la FFMC rappelle que le renouvellement de véhicules sert surtout le commerce et non pas l’environnement. Enfin, la fédération estime que l’imposition d’un contrôle technique pour les 2-roues est une mesure discriminatoire en ce qu’elle se traduira par de fortes dépenses pour ceux qui n’ont déjà pas les moyens de changer de véhicule et qui se verront dans l’obligation de passer (et donc de payer) la visite tous les ans à partir de la 7e année.

Source: Motomag.com

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres