Le contrôle technique moto pourrait ne jamais voir le jour

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en juillet dernier, la commission européenne a voulu déterrer une idée ancienne, celle de rendre obligatoire le contrôle technique pour les motos et autres deux-roues motorisés. Or, cette proposition, qui a forcément déplu à pas mal d’associations d’usagers de la route, est aujourd’hui visiblement complètement remise en cause.

Alors qu’on pensait qu’en matière de sécurité routière, seule la France était schizophrène, schizophrénie qui peut d’ailleurs être mise sur le compte du changement récent de gouvernement, c’est visiblement toute l’Europe qui dit une chose puis son contraire.

CT moto: entre inutilité et conflit d’intérêt

Motomag.com nous informe que le 30 novembre, La Fédération européenne des associations de motards (Fema) et la Fédération française des motards en colère (FFMC) ont fait savoir que la question des deux-roues motorisés avait été retirée du projet de directive sur le contrôle technique des véhicules terrestres à moteur par le groupe « Transports terrestres » de l’Union Européenne.

Ce qui signifie que la commission européenne pourrait abandonner par là son souhait de soumettre les motos, scooters et autres deux-roues à l’obligation de passer des visites techniques. Selon la FFMC, l’avis de la France aurait pesé pour beaucoup dans la balance.

Si l’on se penche 3 minutes sur ce qui a vraisemblablement motivé le groupe européen «Transports terrestres» à retirer les deux-roues de cette mesure, on s’aperçoit qu’ont notamment été retenus:

  • l’inutilité d’une telle mesure: en effet, divers rapports et études s’accordent à dire que «moins de 0,5% des accidents de deux roues motorisés sont dus à une défaillance technique du véhicule»;
  • le conflit d’intérêt de Dekra, numéro 1 des enseignes de contrôle technique, qui voudrait être à la fois «l’inspirateur du règlement […] et son principal bénéficiaire».

En dernière instance, le Parlement européen devra prendre une décision.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres