Circulation interfiles : peut-être un espoir ?

« La circulation interfiles mérite d’être regardée avec intérêt. En Belgique, cette pratique n’a pas généré d’accidents supplémentaires. Nous avons une relation apaisée avec le monde de la moto, nous pouvons aller dans ce sens. » Qui, à votre avis, est l’auteur de cette phrase?

Étant donné qu’il n’est vraiment, mais alors vraiment pas évident de le deviner, on va vous le dire. Tenez-vous bien, il s’agit du ministre de l’Intérieur, j’ai nommé Claude Guéant himself!

Cette phrase, M. Guéant l’a prononcée lors de son audition du 12 octobre dernier par la mission d’information parlementaire sur les accidents de la route.

Moto: les gilets rétro-réfléchissants et les grandes plaques toujours d’actualité

Tandis que M. Guéant rappelait qu’il pourrait être intéressant de reconsidérer la circulation interfiles, il n’a pour autant pas encore avancé de propositions concrètes sur la mise en œuvre de cette mesure.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a rappelé la nécessité de rendre les motards plus visibles des automobilistes et, pour reprendre sa fameuse tautologie du mois de juin dernier, il a indiqué qu’ «Il n’a jamais été question de les affubler de gilets jaunes, mais on pense à des points réfléchissants ou des bandes réfléchissantes, à négocier avec eux ». En gros, des gilets jaunes..

Enfin, sur la question des plaques d’immatriculation plus grandes, déjà soulevée lors du CISR de mai dernier, Claude Guéant souhaite que ces plaques adoptent le format allemand, c’est-à-dire 21×18 cm, pour ne pas échapper aux contrôles des radars automatiques.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres