En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Inondations dans le Sud-Est : des dégâts estimés à 390 millions d’euros

Dans un communiqué, la Fédération française de l’assurance a révélé le coût total des sinistres liés aux inondations ayant frappé le sud-est de la France fin novembre, début décembre : 390 millions d’euros.

inondation brest assurance habitation catastrophe neturelle

En plus du bilan humain, le bilan financier est également très lourd. En effet, la Fédération française de l’assurance (FFA) a révélé vendredi le coût total des sinistres engendrés par les inondations ayant touché les départements des Alpes-Maritimes et du Var du 22 au 24 novembre et du 1er au 2 décembre. La facture s’élèverait à 390 millions d’euros selon les premières estimations.

Le communiqué précise d’ailleurs que 42 000 déclarations de sinistres ont d’ores et déjà été enregistrées par les compagnies d’assurance. « Ce chiffre pourrait atteindre 57 000 sinistres pour ces deux épisodes », ajoute la FFA. Plus de la moitié de ces déclarations sont réalisées dans le cadre de la garantie catastrophes naturelles.

Plus de la moitié de cette somme concerne les habitations

En effet, selon la Caisse centrale de réassurance (CCR) citée par la FFA, ce coût total « se répartit entre les dégâts causés aux habitations (54%), aux automobiles (12%) et aux biens professionnels (34%) ».

C’est d’ailleurs face à l’essor des inondations ces dernières années que le gouvernement a décidé d’aider les Français à réaliser des travaux préventifs afin de réduire la vulnérabilité des habitations. Ces travaux sont désormais pris en charge à 80% par l’Etat contre seulement 20% auparavant, dans le cadre du Fonds Barnier.

Catastrophes naturelles : qu’est-ce que le fonds Barnier ?
Lire l'article