En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Inondations 2016 : la Fédération Française de l’Assurance fait le bilan

Entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin 2016, un important épisode orageux a frappé la France, faisant connaître au pays ses plus importantes inondations depuis plusieurs décennies. 1 an après, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) dresse un état des lieux.

Inondation

Sur une période de 13 jours, 19 départements de l’Hexagone ont été touchés par d’importantes inondations, plaçant plus de 2 000 communes sous un arrêté de catastrophe naturelle. D’après la FFA, 182 000 sinistres ont été déclarés auprès des assureurs, pour un coût supérieur à 1,4 milliards d’euros.

L’organisme précise qu’à fin mai 2017, 96% des sinistres déclarés ont fait l’objet d’un règlement, dont :

  • 96% pour l’habitation ;
  • 97% pour l’auto ;
  • 90% pour les entreprises ;
  • 95% pour l’agricole.

Des dossiers encore en attente

Ce sont ainsi 4% de dossiers qui sont encore en attente de traitement. Un nombre que la FFA explique par le fait que :

  • les factures de réparation n’ont pas été envoyées à l’assureur malgré que les travaux aient été réalisés. Le dossier n’est ainsi pas clos ;
  • certains dossiers plus complexes nécessitent plus de temps pour être finalisés ;
  • le temps de traitement du dossier est plus long dans le cas où une contre-expertise est demandée.

La FFA constate également que « la profession s’est fortement mobilisée afin d’accompagner les personnes touchées », notamment via une simplification des démarches et allongement des délais, une mise en place de numéros verts ou encore un renforcement des équipes.