Assurance habitation : que risquez-vous à ne pas ramoner votre cheminée ?

Ramoner les conduits de cheminée est une obligation légale. Si vous ne le faites pas, vous vous exposez à une amende. De plus, votre assurance habitation peut réduire votre indemnisation en cas de sinistre. Alors, quand et comment ramoner vos conduits de cheminée ?

Feu de cheminée

Le ramonage, une obligation légale

La Loi impose aux occupants de logements de ramoner les conduits de leur cheminée. Cette obligation vous protège contre les risques d’émanations toxiques et d’incendies liés aux feux de cheminée.

En cas d’oubli ou de défaut de ramonage, vous risques une amende de 450 euros maximum.

Le ramonage consiste à nettoyer la paroi intérieure d’une cheminée. Le but est d’enlever les dépôts et les suies, afin de sécuriser l’installation.

Qui paie le ramonage de la cheminée ?

C’est la personne qui utilise la cheminée qui doit payer les frais de ramonage. Par conséquent, si vous êtes locataire de votre logement, vous devez régler les frais de ramonage. Si en revanche, vous êtes propriétaire du bien et que vous l’occupez, cette charge vous revient.

Qui ramone les conduits ?

Le ramonage obéit à une réglementation, à une procédure et à des règles d’hygiène spécifiques. Par conséquent, seul un ramoneur spécialisé est qualifié pour ramoner une cheminée.

En tant que particulier, vous ne pouvez donc pas ramoner seul vos conduits de cheminée.

Quand ramoner les conduits de cheminée ?

En général, les départements imposent de ramoner leurs conduits de cheminée 1 à 2 fois par an. N’hésitez pas à vérifier le règlement sanitaire départemental type (RSDT) : c’est ce document qui précise la fréquence de ramonage obligatoire. Vous pouvez le consulter en mairie ou en préfecture. 

L’assurance habitation couvre-t-elle les dommages liés à la cheminée ?

La réponse dépend de votre statut.

Vous êtes locataire

L’assurance habitation des locataires couvre les dommages causés par un feu de cheminée. En effet, tous les contrats, y compris les formules de base, incluent la garantie incendie.

Vous êtes propriétaire

Seule l’assurance multirisque habitation couvre les risques d’incendie. Par conséquent, vous ne serez couvert que si vous avez souscrit les garanties adéquates.

Dans tous les cas, soyez vigilant : les assureurs fixent des conditions pour indemniser les assurés victimes d’un incendie. En cas de sinistre lié à la cheminée, vous devrez être en mesure de prouver que vous avez bien respecté votre obligation de ramonage. Sans cela, vous risquez de ne pas recevoir d’indemnisation ! Pensez donc à conserver l’attestation/le certificat de ramonage fourni par le professionnel.