En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Barbecue et voisinage : quelles sont les règles à respecter ?


C’est l’été, et celui-ci s’accompagne pour beaucoup de barbecues en famille ou entre amis. Mais si les merguez et chipolatas font votre bonheur, il n’est pas certain qu’elles ravissent autant vos voisins. Le point sur les règles à respecter pour un barbecue sans se griller auprès de ses voisins.

Où puis-je faire un barbecue ?

C’est le type d’habitation dans lequel vous vivez qui fait toute la différence. Si vous habitez dans une maison avec jardin, vous êtes libre de faire un barbecue, dès lors qu’aucun arrêté municipal ou préfectoral ne précise le contraire. Si vous habitez dans un appartement et que vous avez la chance d’avoir un balcon ou une terrasse, ce n’est pas gagné d’avance. Il faut vous référer à votre règlement de copropriété pour en avoir le cœur net. Généralement, les barbecues ne sont pas autorisés du fait de la promiscuité avec les voisins et les odeurs et fumées que ceux-ci pourraient subir.

Astuce Malynx !

Bien souvent, les barbecues au charbon sont complètement interdits par les règlements de copropriété, mais ces derniers sont parfois plus tolérants pour les petits modèles de barbecues électriques ou au gaz. Renseignez-vous !

Quid des barbecues en plein air ?

Là encore, la législation tend plutôt à restreindre les barbecues dans les lieux publics en plein air. C’est logique : les barbecues provoquent de la fumée et des flammèches, le risque d’incendie est donc réel, d’autant plus dans les parcs, forêts ou espaces verts où la végétalisation est partout. L’été, grande période des barbecues, le risque est encore plus élevé à cause de la sécheresse.

Ne vous lancez donc jamais dans un barbecue dans un lieu public avant d’avoir vérifié que vous êtes en droit de le faire. Certaines villes l’autorisent, mais elles sont peu nombreuses.

barbecue

Gare aux excès !

Attention : si vous possédez un jardin, il faut tout de même être respectueux vis-à-vis du voisinage et respecter quelques règles. Le risque, si les voisins sont trop dérangés par vos barbecues, est qu’ils entament des poursuites pour « trouble anormal du voisinage ».

Quand parle-t-on de trouble anormal du voisinage ?

  • En cas de non-respect de la règle applicable dans la commune ;
  • En cas de fréquence anormale ;
  • En cas de durée et d’intensité prolongées.

Vous l’aurez compris : tant que les barbecues demeurent occasionnels, aucun problème. Mais si vous en faîtes à répétition et en transformant le quartier en grill géant, vous pourriez bien faire des mécontents.

Que faire en cas d’abus ?

Si vous estimez que vous êtes victime d’un trouble du voisinage, deux possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez d’abord entamer une démarche amiable avec votre voisin, en optant pour le dialogue. Si cela n’aboutit pas, envoyez-lui un courrier en recommandé pour lui demander de déplacer son barbecue ou d’en réduire l’usage. Si ce courrier reste sans effet, vous pouvez faire appel à votre syndic ou votre mairie. Sans résultat, la dernière option est de contacter un conciliateur en justice en lui expliquant la nature du problème. Cette démarche est gratuite.

La 2ème possibilité est d’engager une démarche en justice pour obtenir des dommages et intérêts. Au préalable, il est obligatoire d’avoir contacté un conciliateur pour essayer de régler le problème. Il est par ailleurs recommandé d’obtenir des témoignages écrits d’autres voisins. Cette solution demeure plus coûteuse et plus longue.

Comment régler vos conflis de voisinage en toute simplicité ?
Lire l'article
Cet article vous a-t-il été utile ?