Assurance : 153 Md€ dus aux catastrophes naturelles

Selon une étude récente, les catastrophes naturelles ont généré près de 153 milliards d’euros de pertes financières. Un coût grandissant pour les assureurs.

incendie foret

L’année 2020 a été dramatique à bien des égards, et pas seulement à cause de la crise sanitaire planétaire. L’assureur Swiss Re a évalué l’ensemble des dommages provoqués par des événements naturels, voire initiés par l’Homme, ainsi que le coût financier qu’ils ont impliqué. Ces sinistres ont été remboursés en partie par les assurances.

De nombreuses catastrophes naturelles ont été comptabilisées : les tempêtes dévastatrices dans l’Atlantique Nord, les 6 millions d’hectares de forêts brûlées aux Etats-Unis par 800 incendies, ou encore les incroyables inondations qui ont ruiné les provinces traversées par le Yangtze en Chine. Cette étude de Swiss Re exclue les indemnisations liées au coronavirus, estimant qu’il faudrait plus de recul pour les comptabiliser.

Incendies et ouragans coûtent très cher

Il en ressort que la prise en charge par les assureurs des dégâts causés par les catastrophes a bondi de +32% en cette année 2020. Sur les 68 milliards d’euros reversés par le secteur de l’assurance à l’échelle mondiale, 62,5 milliards ont été dédiés à la prise en charge des très nombreux ouragans de l’Atlantique Nord et les incendies américains. La facture a augmenté surtout à cause des catastrophes « secondaires » : orage, grêle…

Jérôme Jean Haegeli, économiste de Swiss Re, observe : « Le changement climatique sera un test gigantesque de la résilience mondiale (…) Mais si le Covid a une date d’expiration, le changement climatique n’en a pas, et si la reprise économique mondiale n’est pas verte maintenant, les coûts pour la société augmenteront à l’avenir ».