En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce qu’un fonds d’extrême urgence ?

Julien Prioux - mis à jour le

En cas de catastrophe naturelle ayant causé d’importants dégâts, un fonds d’extrême urgence peut être créé par le gouvernement pour venir en aide aux personnes sinistrées.

Un fonds d’aide aux personnes sinistrées

Le fonds d’extrême urgence est une somme d’argent débloquée par décision d’Etat, pour venir en aide aux collectivités touchées par une catastrophe naturelle. Il sert à la réhabilitation des équipements publics endommagés (écoles, lycées, équipements sportifs, mobilier urbain…) et à aider les personnes sinistrées en difficulté financière. Le montant du fonds n’est pas établit à l’avance et dépend entièrement de l’ampleur des dégâts provoqués par l’événement naturel.

La distribution du fonds d’aide d’urgence est gérée par les préfets de département, en lien avec les centres communaux d’action sociale.

La déclaration de sinistre toujours obligatoire

Ce fonds d’extrême urgence ne remplace pas une indemnisation normale de la part d’un assureur, mais est un complément financier ponctuel créé à l’occasion d’un événement reconnu comme « catastrophe naturelle » par l’Etat. Il est donc toujours nécessaire pour un sinistré d’effectuer les démarches d’indemnisation auprès de son assurance habitation.

Le secteur agricole bénéficie d’un fonds dédié

Le secteur agricole possède un fonds dédié d’indemnisation, il n’est donc pas concerné par le fonds d’extrême urgence. C’est le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) qui prend en charge l’aide aux exploitants agricoles victimes d’événements naturels.

Plus de détails sur ce thème