Catastrophes naturelles : la facture s’élève à 89 milliards de dollars sur l’année 2020

Dans son bilan annuel sur la sinistralité catastrophique, le réassureur Swiss Re a révélé que les catastrophes naturelles ont coûté 89 milliards de dollars en 2020, un chiffre en hausse de plus de 40%.

catastrophe naturelle inondation

Le montant ne cesse de croître chaque année. En effet, selon le réassureur Swiss Re, la facture des catastrophes naturelles pour les assureurs mondiaux s’est élevée à 89 milliards de dollars en 2020, soit un chiffre en hausse de 41,2% sur un an. Selon son bilan annuel sur la sinistralité catastrophique, 71% de ces événements sont issus des périls dits « secondaires ».

Il s’agit ici de l’essor des tempêtes violentes « convectives », c’est-à-dire des orages et des cyclones, mais aussi des incendies et feux de forêt, notamment aux Etats-Unis et en Australie. Les ouragans préoccupent particulièrement le réassureur puisque 30 événements de ce type ont été enregistrés en 2020 sur des zones peu peuplées, d’où une inquiétude croissante dans les prochaines années.

Vers une facture en hausse ?

Swiss Re reste d’ailleurs peu optimiste pour l’avenir puisque la facture risque encore de flamber. Selon ses estimations, un pic de sinistralité pourrait coûter entre 250 et 300 milliards de dollars aux assureurs, d’où « l’urgence de mieux protéger nos communautés contre les pertes catastrophiques tout en réduisant considérablement les émissions de carbone ».

Enfin, le réassureur ne souhaite pas voir la crise sanitaire occulter la menace du réchauffement climatique et la multiplication des catastrophes naturelles. Dans son bilan annuel, Swiss Re précise que « le changement climatique est un risque systémique pour le monde entier. Contrairement à la crise du Covid-19, il n’a pas de date d’expiration ».

Qu’est-ce que l’assurance multirisque habitation (MRH) ?
Lire l'article