En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Catastrophes naturelles : le Sénat critique l’indemnisation des victimes

Selon un rapport rendu mardi par des sénateurs, le système d’indemnisation en cas de catastrophe naturelle ne serait plus adapté aux évolutions des risques liés au climat.

indemnisations

Le réchauffement climatique serait également préjudiciable pour l’assurance habitation. C’est le constat effectué par 27 sénateurs à la présentation d’un rapport mardi, sur la prise en charge des victimes de ce phénomène en France. Leur conclusion est sans appel : le système d’indemnisation n’est plus à la hauteur des risques actuels.

Ce rapport est le fruit d’un travail de recherches sur 6 mois, où des échanges ont été menés auprès d’une trentaine d’organismes, établissements publics, sinistrés mais aussi assureurs. Il atteste donc d’un système d’indemnisation vieux de 40 ans, en décalage avec l’intensification des épisodes de sécheresse, tempêtes ou encore inondations.

Un débat lancé au Sénat d’ici l’automne

Autre élément pointé du doigt, le manque de lisibilité de ce système. « Les sinistrés ne comprennent pas. L’indemnisation est illisible. Tout cela est compliqué sur le plan administratif et sur le plan humain puisque la réponse apportée n’a pas de transparence », précise la sénatrice Nicole Bonnefoy au micro d’Europe 1.

Enfin, la sécheresse est un des points centraux de ce rapport. A cause de ce phénomène, les sénateurs ont notamment observé de nombreuses fissures dans un bon nombre de maisons partout en France et des conséquences économiques importantes pour les agriculteurs. Un débat sera donc lancé au Sénat d’ici l’automne en attendant une réaction du gouvernement d’ici là.