En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Home-jacking et assurance habitation

Émilie Martineau - mis à jour le

Le home-jacking consiste à s’introduire dans le logements de particuliers alors qu’ils sont présents, le plus souvent pour dérober une auto. Dans ce cas de figure, ce sont les assurances habitation et auto qui sont en jeu. Explications.

Qu’est-ce que le home-jacking ?

Le home-jacking est une technique qui consiste à s’introduire dans le domicile des particuliers en leur présence pour y voler un objet à utiliser de suite. Bien souvent, il s’agit de clés de voiture, qui permettent ensuite aux voleurs de repartir avec le véhicule sans l’abîmer. Parfois, le home-jacking peut aussi s’accompagner de violences, par exemple lorsque les voleurs veulent récupérer une carte bleue et son code.

La différence avec un cambriolage classique : le home-jacking est un préjudice à la fois moral, physique et financier.

Le car-jacking est basé sur le même principe que le home-jacking : il consiste à s’introduire dans le véhicule d’automobilistes et de leur prendre la voiture lorsque celle-ci est à l’arrêt, par exemple à un stop ou à un feu rouge.

Que faire en cas de home-jacking ?

Si vous êtes victime de home-jaking, le premier réflexe à avoir est d’appeler le 17. Restez ensuite discret de attendez les gendarmes ou la police. Si vous le pouvez, recueillez des éléments qui permettront d’identifier les cambrioleurs, du type vêtements, véhicule direction de fuite…

Ne prenez pas de risque ! Coopérez avec les cambrioleurs s’ils viennent à votre rencontre et ne tentez pas de résister.

Home-jacking : l’importance de l’assurance habitation

Le problème du home-jacking, c’est que la voiture est volée sans effraction, puisque le cambrioleur a la clé. Pour faire fonctionner l’assurance auto, il faut donc démontrer qu’il s’agit d’un home-jacking, en fournissant par exemple des preuves d’effraction au niveau du domicile : serrure forcée, fenêtre brisée, etc.

Le signalement du cambriolage auprès de l’assurance habitation est donc ici très utile, puisqu’il peut servir de preuve vis-à-vis de l’assureur auto. En effet, l’effraction laisse généralement des dégâts qui donnent lieu à une déclaration de sinistre. Par ailleurs, les voleurs ne se contentent généralement pas des clés de l’auto, tant qu’à entrer dans votre demeure, ils se servent plus largement et c’est alors un vrai cambriolage que vous déclarez à votre assureur habitation.

La garantie vol de l’assurance multirisques habitation

Avant tout, sachez que votre assurance habitation ne prendra jamais en charge le vol de votre véhicule, quand bien même il serait dérobé dans votre garage. C’est donc votre assurance auto ou moto qui vous dédommagera.

Néanmoins, la garantie vol de votre MRH couvre les événements suivants, fréquents en cas de home-jacking :

  • Vols d’objets ;
  • Détériorations immobilières (y compris au niveau de l’alarme) ;
  • Actes de vandalisme ;
  • Frais de remplacement des serrures.

Comment se prémunir du home-jacking ?

Le home-jacking est un type de cambriolage. Par conséquent, pour limiter les risques, il est recommandé d’appliquer les mêmes conseils que pour les cambriolages, à savoir : installer une alarme, une porte blindée, des serrures multipoints.

Bien sûr, il convient aussi de toujours prendre des précautions de bon sens :

  • Verrouiller portes, fenêtres, baies vitrées et portails
  • Ne pas laisser ses clés de voiture en évidence (vide poches ou armoire à clés dans l’entrée, poche de veste accrochée au porte-manteau, sur le contact de la voiture…) ;
  • Ne pas ranger les papiers du véhicule dans le véhicule lui-même ;
  • Même dans le garage, verouiller les portières de voiture.
Cet article vous a-t-il été utile ?