En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Habitation : 1 cambriolage a lieu toutes les 2 minutes en France

Les cambriolages ont augmenté de 2,5% en 2017 et de 50% en 10 ans, d’après l’Observatoire de la sécurité des foyers. Il s’en produit un toutes les deux minutes.

hausse cambriolages

En France, il se produit un cambriolage toutes les deux minutes. Tel est le constat dressé par l’Observavoire de la sécurité des foyers, lancé par Covéa, le cabinet d’expertise Saretec le spécialiste de la télésurveillance Veirsure. En 2017, 249 000 cambriolages ont été recensés dans l’Hexagone, soit 683 par jour.

L’étude montre également qu’il existe une « saisonnalité » du cambriolage :

  • 30% des sinistres ont lieu en juillet, août et décembre, soit pendant les périodes de vacances ;
  • Le mois de décembre est le plus touché de l’année (9,7%) ;
  • Près de 80% des cambriolages ont lieu pendant la semaine ;
  • 70% se déroulent dans la journée (43% de 14h à 18h).

Entre 2013 et 2015, le montant moyen d’un cambriolage se chiffrait à 3 200€. Parmi les objets les plus volés, on trouve les bijoux, le matériel informatique et le matériel hi-fi.

+50% de cambriolages en 10 ans

D’après l’étude, les cambriolages étaient en hausse en 2017 (+2,5% par rapport à 2016). Plus inquiétant encore, la hausse cumulée depuis 10 ans, qui atteint les 50%. En moyenne, 3,3% des ménages ont subi un cambriolage entre 2007 et 2015.

Dans 74% des cas, les victimes ont fait une déclaration auprès de leur assurance habitation. Ce chiffre tombe toutefois à 32% lorsqu’il s’agit de tentatives. L’étude pointe également du doigt l’impact psychologique des cambriolages sur les victimes, qui sont 68% à présenter des symptômes d’anxiété après ce type d’événement.