En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

EHPAD : qui paye l’assurance habitation ?

LeLynx - mis à jour le

S’installer en EHPAD, c’est changer son mode de vie et ses habitudes. Cette nouvelle étape doit être préparée de manière sereine pour que l’emménagement se passe dans les meilleures conditions. Et parmi les démarches clés à réaliser, il y a bien sûr la question de l’assurance habitation.

Les changements liés à l’installation en EHPAD

Il est naturel de se demander si les assurances changent en cas de déménagement dans un établissement médicalisé, comme une maison de retraite. Contrairement à un séjour ponctuel en hôpital ou en clinique, partir en maison de retraite implique en effet de devenir résident de l’établissement.

Lors de ce changement de vie, de nombreuses démarches doivent être réalisées pour s’assurer que la transition se déroule au mieux. Parmi elles, les demandes de financement des pouvoirs publics (CAF, municipalité, région…), mais aussi la souscription à une assurance habitation.

Faut-il une assurance habitation en EHPAD ?

Oui, car les garanties nécessaires dans le cas d’une résidence en milieu médicalisé ne sont pas les mêmes. Le contrat doit donc être changé afin de s’assurer que la couverture prend bien en compte tous les risques de cette nouvelle vie.

L’assurance habitation en EHPAD

Dans sa version classique, un contrat d’assurance habitation permet de couvrir l’ensemble des prestations nécessaires lorsqu’un senior s’installe en EHPAD.  Les garanties proposées par une telle assurance concernent le plus souvent :

  • Les effets personnels du résident ;
  • Les appareils électroniques, comme les télévisions ;
  • Le mobilier de la chambre ;
  • Et une garantie responsabilité civile étendue.

En effet, bien, souvent, les assurances en EHPAD proposent en complément une garantie de responsabilité civile étendue. Son objectif : couvrir les risques en cas d’accident provoqué au sein de la résidence. Comme pour tout contrat d’assurance, il est recommandé de vérifier les exclusions de garanties et les garanties qui sont optionnelles, pas automatiquement incluses.

Astuce Malynx !

Cette couverture est souvent moins chère, car les risques couverts sont moindres.

Logement senior

Une protection juridique est souvent incluse dans les offres de départ et il peut parfois être proposé un ensemble de services adaptés aux personnes âgées.

À noter qu’il peut exister divers degrés de service en fonction des contrats proposés et des compagnies d’assurance démarchées. Il convient de bien se renseigner dès qu’on a choisi sa maison de retraite. Pour ce faire, le portail logement-seniors.com fournit la liste des EHPAD à proximité.

En ce qui concerne les garanties, il est recommandé d’utiliser un comparateur d’assurances habitation, où il est aisé de vérifier le détail des garanties pour chaque offre. Une bonne recherche permet de faire diminuer les coûts.

Assurance habitation et EHPAD : qui paie ?

Le paiement de l’assurance habitation peut être effectué :

  • Par le résident lui-même ;
  • Par les personnes qui ont sa charge ;

Les EHPAD et les professionnels qui y exercent disposent de leur propre assurance liée à l’accueil de seniors dans un lieu collectif. Toutefois, les prix proposés pour une assurance habitation en EHPAD sont presque toujours moins chers que pour une assurance traditionnelle. Les seniors qui s’installent en EHPAD constituent leur dossier d’entrée en même temps qu’ils ont à choisir leur assurance, c’est pourquoi il est primordial de faire le bon choix avant que la situation ne devienne urgente.

A noter : selon les cas de figure, l’assurance peut être souscrite par l’EHPAD. Dans ce cas, l’établissement répercutera le coût de la prime d’assurance sur les frais mensuels que le résident doit payer.

Cet article vous a-t-il été utile ?