En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Logement : pourquoi les propriétaires hésitent encore à louer leur bien ?

Une étude SeLoger s’est intéressée aux réticences des propriétaires à mettre leur logement en location. Les points bloquants sont notamment les éventuels loyers impayés et les dégradations.

location-bail

Le coup de foudre entre propriétaires-bailleurs et locataires n’a pas encore eu lieu en France. Ainsi, une étude SeLoger a tenté de comprendre les motifs pour lesquels certains propriétaires sont encore réticents à mettre leur bien immobilier en location. Logiquement, les deux tiers d’entre eux craignent de subir des retards de paiement ou des loyers impayés.

Le deuxième argument avancé par les propriétaires (dans 64% des cas) est le phénomène de dégradations par les locataires. Enfin, plus d’un tiers des sondés (37%) déclare avoir peur d’être en litige avec le locataire. C’est d’ailleurs un des combats du gouvernement. Un projet de loi, nommé « Louer en Confiance », a d’ailleurs d’ores et déjà présenté.

Propriétaires : tout savoir sur l’assurance loyers impayés
Lire l'article

Le rôle prépondérant des agences immobilières

Ce texte propose d’inscrire les professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, syndics…) comme tiers de confiance dans cette relation entre propriétaires-bailleurs et locataires. La résolution des problèmes de paiement pendant toute la durée du bail d’habitation serait notamment à leur charge, de manière obligatoire.

Selon l’étude SeLoger, 7 propriétaires-bailleurs sur 10 seraient prêts à laisser la gestion de la location à une agence « si le professionnel peut garantir le versement des loyers à la bonne date et le remboursement d’éventuelles dégradations ». Le projet de loi semble donc répondre à l’attente de ces derniers, même si un tiers des sondés attendent un meilleur rapport qualité-prix de la part de ces professionnels.