En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Logement locatif : le dépôt de garantie est la 1ère source de litiges

Entre bailleurs et locataires, les relations sont parfois tendues. D’après une étude, la première cause de litige est la non restitution du dépôt de garantie.

litige location

Les relations entre les locataires et les propriétaires ne sont pas au beau fixe. Selon le 8ème baromètre annuel de la Confédération générale du logement (CGL), « les relations entre locataires et bailleurs (ou leurs représentants) n’ont jamais été aussi tendues ». L’association note une hausse du nombre de plaintes sur les charges locatives, les travaux de rénovation etc., et en a reçu 2 819 pour l’année 2016.

Sur le marché de l’immobilier locatif, la première cause de conflit entre les propriétaires et les locataires est la non-restitution du dépôt de garantie. Un sujet de discorde qui s’est accru ces dernières années : la non-restitution du dépôt de garantie représente 15,89% des plaintes enregistrées, contre 12,2% en 2015.

D’autres facteurs de conflit

Le dépôt de garantie n’est pas le seul élément à créer des litiges entre les propriétaires et les locataires. Viennent ensuite les « troubles de jouissance », comme l’insalubrité ou l’humidité (15,4%), les charges locatives (10,32%), la communication avec le bailleur (6,81%) et les relations avec les agences immobilières (4,43%).

Si des lois ont été mises en place pour améliorer les relations entre locataires et propriétaires et les simplifier, des problèmes persistent. Pour pallier celui de la restitution du dépôt de garantie, le CGL suggère la « création d’un fonds spécial de centralisation de l’ensemble des dépôts de garantie ». Un dispositif qui permettrait de pacifier les relations propriétaire-locataire et d’éviter une mainmise des premiers sur les derniers.